Le Kenya affirme que des réglementations strictes nuiront à l’exportation de fleurs vers l’UE

L’Union européenne (UE) a introduit de nouvelles mesures strictes qui exigent des producteurs kényans de fleurs qu’ils réduisent le volume de fertilisants, de pesticides et d’eau utilisés pendant la production, ce qui nuira aux exportations floricoles vers le bloc, ont déploré lundi des responsables kényans du secteur.

Clement Tulezi, directeur général du Conseil floricole du Kenya (KFC), a soutenu que ces nouvelles réglementations constituaient une menace pour la production, alors que les parties prenantes avertissent que cela pourrait avoir des conséquences néfastes sur la qualité et la quantité.

Ces réglementations saperont l’effet des produits chimiques sur les nuisibles et les maladies et réduiront la fertilité des sols puisque l’usage des fertilisants sera limité, a ajouté M. Tulezi.

Avec AP Xinhua

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :