Niger : le président donne le coup d’envoi du processus de retour des populations déplacées à cause de l’insécurité

Le président nigérien Mohamed Bazoum a effectué une visite vendredi dans les localités de Torodi et de Makalondi (l’ouest du Niger), proches de la frontière avec le Burkina Faso, pour s’imprégner des préoccupations des populations ayant abandonné leurs localités à cause des attaques terroristes et donner le coup d’envoi du processus de leur retour dans leurs villages d’origine, a-t-on constaté sur place.

Ces localités sont situées dans la zone dite des « trois frontières » (Niger-Mali-Burkina Faso), devenue ces dernières années un théâtre d’opération de groupes terroristes qui mènent des attaques meurtrières de part et d’autre des frontières visant les forces armées et les civils.

Ces dernières semaines, plusieurs dizaines de milliers d’habitants des villages de Bolsi et de Bosseye-Bangou ont été contraints de quitter leurs localités pour se réfugier notamment dans la ville de Makalondi et à Torodi, chef-lieu du département, sous la menace des groupes terroristes.

Avec AP Xinhua

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :