Somalie : l’ONU avertit contre un risque accru de famine

Une grave sécheresse expose certaines régions du centre et du sud de la Somalie à un risque accru de famine alors que l’insécurité alimentaire aiguë, la malnutrition et la mortalité s’aggravent, ont averti samedi les Nations unies et le gouvernement somalien.

Selon la classification de phase intégrée de la sécurité alimentaire publiée conjointement par le gouvernement somalien, les agences d’aide et les experts en sécurité alimentaire, la situation s’aggravera jusqu’en septembre au moins si la production agricole et animale de la saison du Gu actuelle (fin mars à juin) se révèle insuffisante, si les prix des denrées alimentaires continuent à augmenter fortement et si l’aide humanitaire n’est pas renforcée pour atteindre ceux qui en ont le plus besoin.

Les agences ont averti que la situation dans la région de Bay est particulièrement préoccupante car le seuil de malnutrition aiguë de niveau famine a été dépassé dans le district de Baidoa.

Avec AP Xinhua

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :