L’armée éthiopienne dément avoir exécuté des soldats soudanais faits prisonniers

Les Forces de défense nationale éthiopiennes (ENDF) ont rejeté mardi les allégations selon lesquelles elles auraient exécuté sept soldats soudanais faits prisonniers.

L’armée éthiopienne n’était même pas présente dans la zone des atrocités présumées et donc n’a pu commettre ces exécutions, a déclaré Getnet Adane, directeur des relations publiques des ENDF, à la presse d’Etat.

« Le trait distinctif des Forces de défense nationale éthiopiennes est qu’elles traitent tous leurs prisonniers (…) de façon légale et humaine », a-t-il ajouté.

L’armée soudanaise avait accusé dimanche dernier dans un communiqué, relayé par l’agence officielle SUNA, l’armée éthiopienne d’avoir exécuté sept soldats et un civil soudanais retenus prisonniers.

Avec AP Xinhua

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :