Le Burkina Faso a besoin de plus de 2.300 milliards de francs CFA pour financer la sécurisation de son territoire

Au Burkina Faso, le besoin de financement pour la mise en œuvre du plan d’action en vue de la sécurisation du territoire, de la réponse humanitaire et du retour à une vie constitutionnelle normale est estimé à plus de 2.300 milliards de francs CFA (plus de 3 milliards de dollars), a annoncé le gouvernement burkinabè dans un communiqué.

Selon le communiqué publié à l’issue de la deuxième visite de travail du médiateur de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Mahamadou Issoufou, qui s’est achevée samedi soir, le gouvernement burkinabè a fait un exposé du chronogramme détaillé de la transition avec comme indicateurs majeurs le niveau de sécurisation du territoire et la réponse à la crise humanitaire.

Le gouvernement burkinabè « réitère son appel à la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO pour un appui conséquent à la mobilisation de ces ressources », indique le communiqué qui précise que les autorités du Burkina Faso se sont montrées disposées à parvenir, avec la CEDEAO, à une durée consensuelle pour la transition.

Avec AP Xinhua

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :