L’ONU demande un accès humanitaire sans entrave aux personnes déplacées au Soudan du Sud

La coordinatrice humanitaire de l’ONU pour le Soudan du Sud, Sara Beysolow Nyanti, a demandé jeudi un accès humanitaire sans entrave pour aider les personnes déplacées après les conflits dans les zones entre Malakal et Tonga, dans l’Etat du Haut-Nil au Soudan du Sud.

Selon Sara Beysolow Nyanti, des milliers de personnes ont été déplacées dans de nombreuses régions des Etats du Haut-Nil, du Jonglei et d’Unité depuis la mi-août, à la suite de violents combats entre les factions armées de la ville de Tonga et des zones voisines du comté de Panyikang, dans l’Etat du Haut-Nil.

« Les livraisons de fournitures humanitaires avec des mouvements de barges sont affectées par l’insécurité. Les diverses entités qui se déplacent le long des routes d’approvisionnement sont confrontées à une taxation illégale aux points de contrôle », a-t-elle déclaré dans un communiqué publié dans la capitale sud-soudanaise Juba.

Avec AP Xinhua

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :