La Côte d’Ivoire et le Niger renforcent leur coopération dans plusieurs domaines

La Côte d’Ivoire et le Niger renforcent leur coopération avec la signature jeudi à Abidjan de plusieurs accords dans divers domaines dans le cadre d’une visite officielle de 48 heures effectuée par le président nigérien Mohamed Bazoum en Côte d’Ivoire.

A cette occasion, cinq accords ont été paraphés dans les domaines de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme, des hydrocarbures, des ressources animales et dans l’enseignement technique et la formation professionnelle ainsi que sur les consultations politiques.

Lors d’une conférence de presse, le président ivoirien Alassane Ouattara et son hôte ont insisté sur l’excellence des relations historiques d’amitié et de coopération entre leurs pays et réitéré leur détermination à œuvrer à leur raffermissement et à leur diversification pour les hisser à un niveau plus élevé.

Avec AP Xinhua

Somalie : 42 membres des shebab tués dans l’attaque déjouée dans le centre du pays

Le gouvernement somalien a confirmé vendredi que 42 terroristes shebab avaient été tués et plusieurs autres blessés lorsque les forces régionales de l’Etat de Galmudug ont déjoué une attaque des shebab contre une ville du centre du pays.

Le vice-ministre de l’Information Abdirahman Yusuf Omar a déclaré que l’armée nationale somalienne (SNA) et la communauté locale de la ville de Bahdo avaient fait preuve de bravoure et infligé de lourdes pertes aux shebab.

M. Omar a déclaré que six soldats et un civil avaient également été tués au cours des combats, déclenchés vendredi par des shebab qui ont fait exploser de multiples engins explosifs improvisés portés par des véhicules.

Avec AP Xinhua

Le Kenya appelle à la cessation immédiate des hostilités en RDC

Le président kenyan Uhuru Kenyatta a appelé à un cessez-le-feu immédiat dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), où les combats ont entraîné la perte de vies humaines et de biens.

M. Kenyatta, qui co-organise les consultations inter-congolaises dans le cadre du processus de Nairobi, a exhorté tous les groupes armés, tant étrangers que locaux, à déposer leurs armes immédiatement et sans condition et à s’engager dans un processus politique.

Dans un communiqué publié mercredi, il a demandé que les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu (Bunagana, Bugusa, la plupart des régions du Petit Nord, Masisi, Lubero et l’axe principal de Beni-Kasindi) et du Sud-Kivu soient déclarées zones sans armes, où tout individu ou groupe portant des armes en dehors des forces légalement déployées et mandatées dans le pays sera désarmé.

Avec AP Xinhua

Bénin : le gouvernement allège les mesures de restriction liées à la Covid-19 pour l’entrée sur son territoire

Aucun document en rapport avec la Covid-19 ne sera demandé pour entrer sur le territoire béninois, aussi bien par les frontières terrestres, aériennes que maritimes, à compter du jeudi 16 juin 2022 à 00H00, a annoncé le gouvernement béninois dans un communiqué publié mercredi à Cotonou.

Selon le communiqué, cette décision gouvernementale d’allègement des mesures de restriction pour entrer sur le territoire national prises dans le cadre de la gestion de la Covid-19 intervient dans le contexte d’une baisse de la pandémie dans le monde en général et au Bénin en particulier.

Cependant, rappelle la même source, les voyageurs au départ du Bénin devront toujours se conformer aux exigences des pays de destination.

Toutefois, cette tendance baissière de la pandémie ne dispense pas de la nécessité de se faire vacciner contre le coronavirus, a souligné le gouvernement béninois.

Avec AP Xinhua

Le Mozambique interdira l’utilisation des sacs en plastique d’ici 2024

Le gouvernement mozambicain interdira l’utilisation des sacs en plastique d’ici 2024, avec l’objectif de garantir une meilleure gestion des déchets solides dans le pays, a annoncé lundi la ministre mozambicaine de la Terre et de l’Environnement, Ivete Maibaze.

Le processus d’élaboration de la politique aurait dû débuter en 2020 mais a été repoussé en raison de la pandémie de Covid-19, selon Mme Maibaze, qui s’exprimait à l’occasion d’un séminaire sur l’impact socioéconomique de l’interdiction de l’utilisation des sacs en plastique à Maputo.

Avec AP Xinhua

Nigeria : des hommes armés enlèvent 40 personnes dans le nord-ouest

La police nigériane a déclaré lundi que 40 personnes avaient été enlevées samedi par des hommes armés, des bandits présumés, sur une route de l’Etat de Zamfara (nord-ouest).

Muhammad Shehu, porte-parole de la police de Zamfara, a indiqué dans un communiqué que des opérations conjointes de sécurité étaient en cours pour identifier et secourir les 40 victimes, qui ont été kidnappées samedi soir sur une voie rapide reliant Zamfara à l’Etat voisin de Sokoto.

D’après les médias locaux, les victimes rentraient dans l’Etat de Zamfara après avoir assisté à un mariage dans la zone de gouvernement local de Tambuwal de l’Etat de Sokoto. Elles ont été arrêtées en chemin par les hommes armés, qui avaient installé un barrage sur la voie rapide.

Avec AP Xinhua

Burkina Faso : les populations d’une ville à l’est du pays manifestent contre l’insécurité

Plusieurs centaines de personnes sont descendues samedi dans les rues de la ville de Pama de la province de la Kompienga (est) pour protester contre la dégradation de la situation sécuritaire dans cette région et précisément dans la ville depuis quelques mois, a-t-on appris des responsables de la manifestations.

« Aujourd’hui fait cinq mois que la province de la Kompienga est coupée du reste du Burkina, assiégée par les groupes armés, même si la situation sécuritaire était très dégradante depuis les avènements du terrorisme au Burkina Faso », ont écrit les manifestants dans une déclaration adressée aux autorités.

Les manifestants soulignent que cet état de fait « laisse voir un contrôle parfait des groupes armés sur toute l’étendue du territoire de la province car sur 43 villages et secteurs de la province, il n’y a que Pama centre et Kompienga centre où l’on peut voir les traces de l’Etat burkinabé ».

Avec AP Xinhua

Des responsables africains s’engagent à assurer la transition vers l’énergie verte dans les villes afin de renforcer la résilience

Les pays d’Afrique subsaharienne se sont engagés à effectuer une transition rapide des combustibles fossiles vers les énergies vertes afin de promouvoir la résilience des villes qui subissent le poids des urgences climatiques, ont déclaré jeudi de hauts responsables.

Les responsables qui se sont exprimés lors d’un forum organisé dans un format hybride à Nairobi, la capitale kenyane, ont souligné qu’une plus grande adoption des énergies renouvelables dans les villes à croissance rapide serait essentielle pour créer des emplois et renforcer la réponse au changement climatique.

Monica Juma, secrétaire d’Etat kenyane à l’énergie, a déclaré qu’il était impératif d’élaborer un nouveau programme d’énergie verte pour les villes africaines, afin de les aider à faire face à la crise climatique en cours.

« Les solutions énergétiques urbaines durables permettront de libérer une croissance inclusive, de créer de nouveaux emplois, de promouvoir l’inclusion sociale et une plus grande protection écologique sur le continent », a déclaré Mme Juma.

Avec AP Xinhua

Centrafrique : le gouvernement et l’ONU lancent un plan stratégique pour la protection des civils dans l’est du pays

Le gouvernement centrafricain et l’ONU ont lancé mardi un plan stratégique pour la sécurisation des civils dans la préfecture de la Haute-Kotto, dans l’est de la République centrafricaine (RCA).

Cette décision est survenue après une visite conjointe effectuée par les deux parties à Bria, chef-lieu de la Haute-Kotto, pour faire le point sur la situation sécuritaire de cette localité, a indiqué Vladimir Monteiro, porte-parole de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA), lors de la conférence hebdomadaire.

Avec AP Xinhua

Nigeria : le bilan de l’attaque d’une église s’alourdit à 40 morts

Le nombre de personnes qui ont trouvé la mort à la suite de l’attaque dimanche d’une église dans le sud-ouest du Nigeria est passé à 40, a indiqué mercredi le gouverneur de l’Etat d’Ondo, Arakunrin Rotimi Akeredolu.

Soixante et une autres personnes blessées lors de cette attaque brutale sont soignées dans les hôpitaux locaux, a confié le gouverneur aux médias à Owo, la ville où se trouve l’église.

M. Akeredolu a précisé que 26 personnes ont quitté l’hôpital après avoir été soignées.

« Ce sont les chiffres dont nous disposons actuellement », a affirmé le gouverneur, ajoutant qu’un parc du souvenir serait créé pour enterrer les personnes décédées lors de l’attaque.

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :