Crime de guerre en Ukraine : le soldat russe plaide coupable

Le soldat russe âgé de 21 ans a plaidé coupable au cours d’une série de questions liminaires.

A la question « comprenez-vous les chefs d’accusation »? » le jeune homme a répondu « oui ».

La même réponse donnée aux question suivantes « vous reconnaissez-vous coupable? », et « vous reconnaissez-vous entièrement coupable? ».

Avec AFP

L’Ukraine « peut gagner » la guerre, affirme Stoltenberg

L’Ukraine « peut gagner » la guerre contre la Russie, qui « ne se déroule pas » comme Moscou l’avait prévu, a estimé dimanche Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan.

« Son offensive majeure dans le Donbass est au point mort, la Russie n’atteint pas ses objectifs stratégiques », a-t-il jugé à l’issue d’une réunion informelle des ministres des Affaires étrangères de l’Otan, assurant que Kiev « peut gagner » cette guerre.

Avec AFP

Le chef du Pentagone demande un cessez-le-feu « immédiat » en Ukraine

Le ministre américain de la défense Lloyd Austin a demandé vendredi à son homologue russe Sergueï Choïgou un cessez-le-feu « immédiat » en Ukraine lors de leur première conversation téléphonique depuis le début de la guerre, a annoncé le Pentagone.

M. Austin « a exhorté à un cessez-le-feu immédiat en Ukraine et souligné l’importance de maintenir des lignes de communication », a indiqué dans un communiqué le porte-parole du Pentagone, John Kirby.

Les deux dirigeants ont échangé « pour la première fois depuis le 18 février », a-t-il ajouté, sans donner plus de détails sur la conversation.

Avec AFP

Poutine n’a pas l’intention de s’arrêter au Donbass, selon Washington

Vladimir Poutine n’a pas l’intention de limiter sa volonté d’occupation à la seule région du Donbass en Ukraine, mais veut porter le conflit à la Transdniestrie, région de Moldavie qui a fait sécession en 1990, a déclaré mardi la cheffe du renseignement américain, Avril Haines.

Le président russe, qui compte selon elle sur un essoufflement du soutien occidental à l’Ukraine, se prépare à un long conflit, pour lequel il va « probablement » imposer la loi martiale en Russie, a précisé Avril Haines au Congrès américain.

« Nous continuons de penser que le président Poutine n’autorisera l’usage de l’arme nucléaire que s’il perçoit une menace existentielle pour l’État ou le régime russe », a-t-elle ajouté.

Avec AFP

Poutine responsable de crimes de guerre, dit Trudeau à Kiev

Le président russe « Vladimir Poutine est responsable de ces odieux crimes de guerre », a déclaré dimanche le Premier ministre canadien Justin Trudeau à Kiev, après s’être rendu dans la ville voisine d’Irpin où l’Ukraine accuse la Russie d’un massacre de civils.

« Il est clair que Vladimir Poutine est responsable de ces odieux crimes de guerre », a affirmé Justin Trudeau lors d’une conférence de presse commune avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky. « Il devra rendre des comptes ».

Avec AFP

Le G7 accuse Vladimir Poutine de couvrir la Russie « de honte »

Alors que Vladimir Poutine s’apprête à célébrer lundi en grande pompe la victoire de l’Union soviétique sur l’Allemagne nazie, ses actions en Ukraine « couvrent la Russie et les sacrifices historiques de son peuple de honte », s’indignent dimanche les pays du G7 dans un communiqué commun.

Lors d’une réunion virtuelle à laquelle a participé le président ukrainien Volodymyr Zelensky, les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Allemagne, du Canada, des Etats-Unis, de la France, de l’Italie, du Japon, et du Royaume-Uni lui ont « répété (leur) engagement à prendre de nouvelles mesures pour aider l’Ukraine à s’assurer un avenir libre et démocratique » ainsi qu’à « se défendre et repousser de futurs actes d’agression », selon le texte publié à l’issue de la rencontre.

Avec AFP

Zelensky appelle le chef de l’ONU à « sauver » les blessés d’Azovstal à Marioupol

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé mercredi le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres à aider à « sauver » les blessés se trouvant sur le site de aciérie d’Azovstal, assiégée et bombardée par les troupes russes.

« La vie des gens qui restent là-bas est en danger (…) Nous demandons votre aide pour les sauver », a indiqué Volodymyr Zelensky, cité par son service de presse, lors d’un entretien téléphonique avec Antonio Guterres alors que selon Kiev des centaines de militaires et de civils, dont des dizaines d’enfants, se trouvent dans des galeries souterraines de ce site.

Avec AFP

Vladimir Poutine dit à Macron que l’Occident doit cesser de fournir des armes à l’Ukraine

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré mardi que l’Occident devait arrêter de fournir des armes à l’Ukraine, dans une conversation téléphonique avec son homologue français Emmanuel Macron.

« L’Occident pourrait aider à arrêter ces atrocités en exerçant une influence appropriée sur les autorités de Kiev, ainsi qu’en arrêtant la fourniture d’armes à l’Ukraine », a déclaré le président selon un communiqué du Kremlin, affirmant que Kiev « manque de préparation pour un travail sérieux » dans les pourparlers de paix.

Avec AFP

Guerre en Ukraine : la Russie ne vise pas la fin de la guerre en Ukraine le 9 mai, selon Lavrov

La Russie ne cherche pas à terminer la guerre en Ukraine le 9 mai, célébré comme le Jour de la Victoire, a déclaré son ministre des Affaires étrangères, alors que des analystes estimaient une fin possible du conflit à cette date.

« Nos militaires n’ajusteront pas artificiellement leurs actions à une date quelconque, y compris le Jour de la Victoire », a déclaré Sergueï Lavrov dans un entretien avec la télévision italienne Mediaset diffusé dimanche, en référence à cette date commémorant le 9 mai 1945 et la reddition des nazis face aux Alliés, dont l’Union soviétique.

« Le rythme de l’opération en Ukraine dépend, avant tout, de la nécessité de minimiser les risques éventuels pour la population civile et les militaires russes », a-t-il ajouté.

La Russie célèbre généralement le Jour de la Victoire en grande pompe, avec un grand défilé militaire dans le centre de Moscou et un discours du président Vladimir Poutine saluant le rôle de premier plan joué par le pays dans la défaite du fascisme en Europe.

Avec AFP

Antonio Guterres est arrivé en Ukraine, sa première visite depuis le début du conflit

Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres est arrivé mercredi en Ukraine, sa première visite depuis le début de l’invasion russe le 24 février, a-t-il annoncé sur son compte Twitter mercredi.

« Je suis arrivé en Ukraine après m’être rendu à Moscou », a-t-il écrit, indiquant vouloir « poursuivre notre travail pour étendre le soutien humanitaire et assurer l’évacuation des civils des zones de combat ».

M. Guterres doit se rendre jeudi matin à Borodianka, Irpin et Boutcha, théâtres d’exactions pendant l’occupation russe en mars, avant de rencontrer le ministre des Affaires étrangères Dmytro Kouleba et le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Avec AFP

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :