Gabon : le président nomme un ministre chargé du Commonwealth

Le président gabonais Ali Bongo a remanié jeudi son gouvernement en y ajoutant un ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères qui sera chargé spécifiquement du Commonwealth, une organisation regroupant en majorité d’anciennes colonies britanniques, à laquelle le Gabon a adhéré en juin dernier.

Selon le décret du président de la République publié jeudi soir, c’est Hermann Immongault qui a été promu à ce poste. Avec cette nomination, le Gabon dispose désormais de deux ministres délégués aux Affaires étrangères.

Le Gabon, également membre de la Francophonie, a officiellement rejoint le Commonwealth le 25 juin dernier lors du 26e Sommet des chefs d’Etat et de gouvernements du Commonwealth organisé à Kigali au Rwanda.

Avec AP Xinhua

Le président gabonais annule sa participation au sommet Stockholm+50 sur l’environnement

Le président gabonais Ali Bongo a annulé sa participation à la réunion internationale Stockholm+50 prévue jeudi et vendredi dans la capitale suédoise, a annoncé mercredi la présidence dans un communiqué.

Il a annulé sa participation « pour des raisons d’agenda », peut-on lire, sans plus de détails.

Avec AP Xinhua

Le Gabon autorise la délivrance des passeports CEMAC

Le président de la Commission de la CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale) Daniel Ona Ondo et la ministre gabonaise de la Défense Félicité Ngoubili ont signé dimanche à Libreville le rapport d’homologation du passeport CEMAC , donnant ainsi le coup d’envoi de la délivrance de ce document communautaire aux populations gabonaises.

« Nous sommes très heureux aujourd’hui de procéder à l’homologation du passeport biométrique CEMAC du Gabon », a déclaré M. Ondo lors de la cérémonie d’homologation.

La CEMAC regroupe six Etats membres, à savoir le Cameroun, la Centrafrique, le Congo-Brazzaville, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad. Le passeport permet au porteur de circuler librement dans les six pays membres.

Avec AP Xinhua

Le Gabon dépose à la Haye son contre-mémoire sur le conflit frontalier avec la Guinée équatoriale

Le Gabon a déposé à la Cour internationale de justice (CIJ) de la Haye son contre-mémoire sur le conflit frontalier qui l’oppose à son voisin la Guinée équatoriale au sujet de la souveraineté de l’Île Mbanié et des îlots Cocotier et Conga, a annoncé mercredi la cheffe des négociateurs gabonais dans ce dossier, Marie Madeleine Mborantsuo.

D’après une communication par la présidence gabonaise, Mme Mborantsuo a fait cette annonce à l’issue d’une audience mercredi à Libreville avec le président gabonais, Ali Bongo Ondimba. La Guinée équatoriale avait déposé en premier sa mémoire le 5 octobre 2021, selon un ordre décidé par la CIJ.

Avec AP Xinhua

Gabon : une mission du FMI attendue à Libreville du 12 au 20 mai

Une mission du Fonds monétaire international (FMI) sera à Libreville, capitale gabonaise, du 12 au 20 mai, pour une évaluation du programme Mécanisme élargi de crédit approuvé en juillet 2021, a-t-on appris mercredi de sources officielles.

Il s’agira d’une évaluation combinée des deux premières revues du programme d’une valeur de 500 millions de dollars.

Avec AP Xinhua

Le président gabonais espère qu’avec Macron la France et le Gabon ont un avenir à construire

Dans un message de félicitations au président français Emmanuel Macron, réélu dimanche pour un second mandat de cinq ans, le chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba a dit espérer que grâce à cette victoire, la France et le Gabon « ont un avenir à construire ».

« Plus qu’un passé en commun, nos deux pays ont un avenir à construire », a écrit le président gabonais. « Ensemble, nous continuerons à travailler au raffermissement des relations entre le Gabon et la France », a-t-il ajouté.

Avec AP Xinhua

Gabon : le chef d’état-major des armées françaises en visite à Libreville

Le chef d’état-major des armées françaises, le général d’armée Thierry Burkhard entame ce jeudi une visite de deux jours au Gabon, a-t-on appris de source proche des forces militaires françaises au Gabon.

Vendredi, le général Burkhard sera reçu en tête à tête par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba. Les deux hommes parleront de la coopération militaire et des menaces terroristes qui touchent certains pays d’Afrique centrale, selon une source militaire.

Le général Burkhard passera également la journée de vendredi avec les militaires français au Gabon. Il se rendra notamment dans le centre de formation où bivouaquent les militaires français pour leur aguerrissement en forêt tropicale et où ils forment des militaires d’Afrique centrale.

Avec AP Xinhua

Le président gabonais demande de maintenir les prix des denrées de première nécessité

Le président gabonais Ali Bongo a indiqué au gouvernement de maintenir les prix des denrées de première nécessité, malgré les retombées de la situation en Ukraine, a indiqué mercredi la direction de la communication présidentielle.

Lors d’une audience avec la Première ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, le président a noté que la hausse des prix des denrées de première nécessité, aggravée par la situation en Ukraine, restait une grande préoccupation.

Avec AP Xinhua

Gabon : les voyageurs internationaux doivent toujours présenter un test négatif à leur arrivée

Les voyageurs internationaux doivent présenter un test PCR négatif et être testés à leur arrivée, a indiqué mardi le gouvernement gabonais, alors que le pays a annoncé le 9 mars dernier la levée de toutes les mesures barrières contre la Covid-19.

« Seules demeurent les mesures relatives à l’obligation pour les voyageurs en provenance de l’étranger de présenter un test PCR négatif dès leur débarquement à l’aéroport international Léon Mba et l’obligation concomitante de se soumettre à un test PCR à leur arrivée à l’aéroport international Léon Mba ».

A déclaré le porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze, lors d’une conférence de presse de clarification.

Avec AP Xinhua

Gabon : Ali Bongo, possible candidat à un 3e mandat en 2023

Le président gabonais, Ali Bongo, qui va terminer son second mandat de spet ans l’année prochaine, a annoncé samedi, par une formule un peu indirecte, qu’il sera candidat à sa propre succession en 2023.

« 2023 approche à grand pas. Je serai là avec vous. Pour vous », a déclaré le président gabonais durant un meeting en salle organisé à l’occasion de la célébration du 54e anniversaire de son parti, le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).

« La seule issue sera la victoire. Une victoire franche, nette, indiscutable. Pour que le travail commencé soit achevé », a-t-il recommandé à la foulée constituée des cadres et militants de son parti.

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :