Mauritanie : l’OTAN veut intensifier ses relations avec Nouakchott

Le secrétaire général adjoint délégué pour les Affaires politiques et la politique de sécurité de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), Javier Colomina, en visite en Mauritanie, a annoncé mardi soir à Nouakchott l’engagement de l’OTAN à intensifier ses relations avec la Mauritanie, « un pays pivot de la région (du Sahel) ».

« La Mauritanie est un acteur clé en Afrique du Nord et au Sahel. A ce titre, elle devient un interlocuteur incontournable sur les questions de sécurité », a indiqué M. Colomina, précisant que la coopération seraient notamment renforcée dans les domaines tels que « la gestion des crises, la lutte contre l’extrémisme, la formation militaire et le stockage sûr des munitions ».

L’objectif des deux parties est « d’assurer un environnement sûr et stable » au Sahel, une région marquée par une « situation d’insécurité et d’instabilité politique », a-t-il expliqué.

Avec AP Xinhua

Mauritanie : le Parquet général demande le jugement pour corruption de l’ex-président Mohamed Abdel Aziz

Le pôle du Parquet général pour la lutte contre la corruption a requis vendredi le renvoi devant la Cour pénale de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz et de plusieurs ex-dignitaires de son régime.

Le pôle a formulé sa requête après qu’il a obtenu du juge d’instruction, vendredi dernier, la conclusion de l’enquête judiciaire dans le dossier de corruption numéro 001/2021 qui concerne l’ex-président et 12 autres personnes, soit des membres de sa famille, de son gouvernement (dont deux anciens Premiers ministres) et des hommes d’affaires.

Mohamed Ould Abdel Aziz et ses 12 co-inculpés sont poursuivis pour corruption, blanchiment d’argent, enrichissement illicite et d’autres chefs d’accusation, selon un communiqué du ministère public, publié le 9 mars 2021.

Avec AP Xinhua

La Mauritanie durcit les restrictions face à la 4e vague de Covid- 19

Le Comité ministériel en charge du suivi de l’évolution de la COVID-19 en Mauritanie a durci vendredi les restrictions face à l’arrivée de la 4e vague de la pandémie.

Le comité a interdit « tous les rassemblements publics » et a ordonné la « fermeture des salles de spectacle ».

En outre, un arrêté du ministère de l’Intérieur, émis le même jour, a rendu « obligatoire » le port du masque de protection dans les lieux publics et privés, les marchés, les transports et dans les cafés et restaurants.

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :