L’ONU salue la levée de l’état d’urgence au Soudan

Les Nations Unies ont salué mardi la levée de l’état d’urgence au Soudan. Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, a déclaré lors d’une conférence de presse régulière que cette décision « est une étape importante pour créer un environnement propice à des pourparlers directs intra-soudanais pour mettre fin à la crise politique dans le pays ».

« Nous encourageons les autorités à achever la libération des détenus politiques », a déclaré M. Dujarric, ajoutant que l’ONU exhortait les parties prenantes soudanaises à engager un dialogue constructif de bonne foi pour trouver une issue à cette crise.

Le porte-parole a également noté que le mécanisme trilatéral, composé de la Mission intégrée des Nations Unies pour l’assistance à la transition au Soudan (MINUATS), l’Union africaine et l’Autorité intergouvernementale pour le développement, continuerait de travailler en collaboration pour aider à trouver une solution menée et dirigée par les Soudanais et un moyen de mettre fin à l’impasse politique que connaît le Soudan.

Avec AP Xinhua

Le Soudan lève l’état d’urgence dans l’ensemble du pays

Le président du Conseil souverain de transition du Soudan, Abdel Fattah Al-Burhan, a décrété la levée de l’état d’urgence dans l’ensemble du pays.

Ce décret a été émis pour « préparer l’atmosphère pour un dialogue fructueux qui parvient à la stabilité pour la période de transition », a expliqué le Conseil dans un communiqué.

Le Soudan traverse une crise politique après que le commandant général des Forces armées soudanaises Abdel Fattah Al-Burhan a déclaré l’état d’urgence le 25 octobre 2021 et dissous le Conseil souverain ainsi que le gouvernement.

Avec AP Xinhua

L’ONU avertit que le Soudan risque de se diriger vers un effondrement économique et sécuritaire

Le représentant spécial du chef de l’ONU pour le Soudan a averti lundi que le pays risque de connaître un effondrement économique et sécuritaire et une crise humanitaire particulièrement grave.

« Les enjeux sont élevés. Les aspirations des femmes et des hommes soudanais à un avenir prospère, démocratique et dirigé par des civils sont menacées. À moins que la trajectoire actuelle ne soit corrigée, le pays risque de se diriger vers un effondrement économique et sécuritaire, et d’importantes souffrances humanitaires », a averti Volker Perthes, représentant spécial du secrétaire général de l’ONU et Chef de la Mission intégrée des Nations Unies pour l’assistance à la transition au Soudan (MINUATS).

Avec AP Xinhua

Soudan : un manifestant tué à Omdourman

Un manifestant a été tué jeudi lors de manifestations à Omdourman, ont indiqué le Comité central des médecins soudanais (CCSD) et le ministère de la Santé dissous.

« Une personne a été tuée à Omdourman après avoir reçu une balle dans la tête, ce qui porte le nombre total de morts à 58 depuis le 25 octobre », a écrit le ministère dissous dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Avec AP Xinhua

Le chef de l’armée soudanaise réaffirme son engagement en faveur de la transition démocratique

Le commandant en chef des forces armées soudanaises, Abdel Fattah al-Burhan, a réaffirmé dimanche son engagement en faveur de la transition démocratique au Soudan, a rapporté la télévision d’Etat.

M. Al-Burhan a tenu ces propos alors qu’il recevait une délégation de la Ligue arabe dirigée par Hossam Zaki, le secrétaire général adjoint du bloc.

« Les forces armées resteront attachées à la transition démocratique jusqu’à ce qu’un gouvernement élu choisi par le peuple puisse être mis en place », a déclaré M. Al-Burhan, cité par la télévision soudanaise.

Avec AP Xinhua

Coup d’Etat au Soudan : l’ONU dénonce des arrestations « inacceptables »

Les arrestations des dirigeants civils au Soudan sont « inacceptables », a estimé lundi l’émissaire de l’ONU au Soudan Volker Perthes, se disant « très inquiet des informations sur un coup d’Etat ».

« J’appelle les forces armées à relâcher immédiatement les détenus », ajoute-t-il.

Avec AFP

Soudan : les FFC demandent que la présidence du Conseil souverain soit confiée à des civils

L’alliance des Forces de la liberté et du changement du Soudan (FFC) a annoncé samedi adhérer à la remise de la présidence du Conseil souverain à des civils, à la restructuration des forces régulières et à la remise des personnalités recherchées de l’ancien régime à la Cour pénale internationale (CPI).

Mohamed Naji El Asam, membre du Conseil de direction de l’alliance, a fait ces remarques lors d’une conférence de presse dans la capitale soudanaise Khartoum.

Avec AP Xinhua

L’ONU au Soudan exhorte les parties soudanaises à parvenir à un consensus

Le chef de la Mission intégrée des Nations unies pour l’assistance à la transition au Soudan (MINUATS), Volker Perthes, a exhorté mardi toutes les parties soudanaises à parvenir à un consensus et à travailler de manière concertée pour accomplir les tâches nécessaires au cours de la période de transition.

Le président du Conseil souverain du Soudan, Abdel Fattah Al-Burhan, a rencontré mardi M. Perthes au palais présidentiel de Khartoum, a indiqué le Conseil souverain dans un communiqué.

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :