Manifestation à Prague contre le gouvernement tchèque, l’OTAN et l’UE

Environ 70.000 personnes ont participé samedi après-midi à une manifestation à Prague, la capitale de la République tchèque.

Des slogans ont été lancés contre l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), l’Union européenne (UE) et la position du gouvernement tchèque sur la Russie. Les manifestants ont demandé la démission du gouvernement, l’atténuation de l’impact de la crise énergétique et la neutralité militaire.

La police locale a écrit sur Twitter que le rassemblement s’était déroulé « pacifiquement ».

La manifestation, placée sous le slogan « La République tchèque d’abord », a réuni des organisations et des partis qui sont en désaccord avec la politique actuelle du gouvernement et demandent un changement, selon une dépêche de l’agence de presse tchèque CTK.

Avec AP Xinhua

L’ONU finance un projet pour prévenir les conflits à la frontière Côte d’Ivoire-Burkina Faso

Les populations à la frontière entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso vont bénéficier d’un projet financé par l’ONU pour renforcer la gouvernance et prévenir les conflits dans cette région menacée par les djihadistes.

Le projet a été officiellement lancé par les autorités ivoiriennes et burkinabè mercredi à Laléraba, un village du nord de la Côte d’Ivoire, frontalier avec le Burkina Faso.

D’un montant global de 2,6 milliards de francs CFA (3,6 millions d’euros) et prévu pour s’achever en décembre 2023, le projet transfrontalier va profiter à plus de 20.000 personnes de 18 villages des régions des Cascades (sud-ouest du Burkina Faso) et du Tchologo et du Boukani (nord et nord-est ivoirien), selon un communiqué de l’ONU.

« Outre le renforcement de la cohésion sociale entre les communautés le long de la frontière, puis entre ces communautés et les forces de défense et de sécurité, le projet a également pour objectif d’améliorer les services », indique le communiqué qui relève que dans ces régions l’accès aux services sociaux de base, tels que l’éducation, l’eau, la santé et les services de protection sociale, reste un défi majeur.

Avec AP Xinhua

Le Bénin veut s’inspirer de l’expérience du Niger en matière de lutte antiterroriste (ministre)

Le ministre béninois de la Défense, Alain Nouatin, a signé lundi avec son homologue nigérien Alkassoum Indattou une convention pour renforcer davantage la coopération militaire bilatérale dans le cadre de la lutte antiterroriste, a-t-on constaté sur place.

Les pays de la sous-région ouest-africaine sont secoués ces dernières années par une vague de terrorisme qui s’étend depuis quelques temps aux pays de la côte de Guinée, dont le Bénin, « qui est atteint depuis décembre 2021 », selon M. Nouatin.

« Nous avons compris très tôt que cette bataille n’est pas celle d’un seul pays. Ca doit être une communauté d’action des pays affectés par le même phénomène, pour mieux le juguler », a-t-il expliqué lors de sa visite à Niamey.

Avec AP Xinhua

Burkina Faso : au moins quatre personnes tuées dans une attaque

Au moins quatre civils ont été tués dimanche matin dans une attaque menée par des inconnus armés contre la commune de Barsalogho, située dans la province du Sanmatenga dans la région burkinabè du Centre-Nord, a appris Xinhua de sources sécuritaires locales.

« Des individus armés non identifiés ont attaqué très tôt ce dimanche matin la commune de Barsalogho, tuant quatre civils. Dans la riposte, les forces de défense et de sécurité ont enregistré des blessés », a déclaré sous couvert d’anonymat une source sécuritaire locale.

Des médias locaux ont confirmé cette attaque qui s’est déroulée à 45 kilomètres de Kaya, chef-lieu de la région du Centre-Nord.

La radio privée Radio Oméga a précisé que c’est aux environs de 4h du matin que les terroristes ont attaqué les populations et le détachement militaire de Barsalogho.

Avec AP Xinhua

L’Union africaine condamne l’attaque terroriste de Seytenga au Burkina Faso

Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a condamné mardi soir l’attaque terroriste meurtrière dans le nord du Burkina Faso.

Il a fermement condamné dans un tweet l’attaque « inqualifiable et ignoble » de Seytenga et a présenté ses condoléances aux familles endeuillées, aux autorités et au peuple du Burkina Faso.

Le gouvernement burkinabè a indiqué mardi que le bilan de cette attaque menée par des inconnus armés le week-end dernier était passé de 50 à 79 morts. Un deuil national de 72 heures a été décrété de mardi à jeudi dans le pays.

Avec AP Xinhua

Togo : mise en place de l’état d’urgence sécuritaire dans le nord du pays après une attaque djihadiste

Le conseil des ministres a adopté lundi un projet de décret instaurant l’état d’urgence sécuritaire dans la région des Savanes, dans l’extrême nord du Togo, et ce, après une attaque djihadiste en mai dernier.

« Dans le but de créer un environnement et les conditions propices aux mesures administratives et opérationnelles nécessaires à la bonne conduite des opérations militaires, au maintien de l’ordre et de la sécurité dans cette région, le gouvernement a pris le présent décret », selon un communiqué du conseil des ministres.

Le décret « renforcera la célérité de la prise des décisions et facilitera une meilleure agilité des services publics et des forces de défense et de sécurité », ont expliqué les autorités togolaises.

Avec AP Xinhua

Le successeur de McDonald’s ouvre ses portes en Russie après le retrait du géant américain de la restauration rapide

Le successeur de McDonald’s en Russie, « Vkousno – i totchka » (« Délicieux – et c’est tout »), a rouvert dimanche un premier groupe de 15 restaurants à Moscou et dans sa banlieue, trois mois après la fin des activités de la chaîne de restauration rapide américaine en Russie.

C’est Oleg Paroïev, directeur général de la société, qui a annoncé le nom de la nouvelle marque lors d’une cérémonie au restaurant de la place Pouchkine, dans le centre-ville de Moscou, le premier restaurant McDonald’s ouvert en Union soviétique en 1990.

Cinquante autres établissements seront rouverts lundi, et environ 200 devraient rouvrir d’ici la fin juin. La totalité des 850 anciens restaurants de McDonald’s répartis dans l’ensemble de la Russie devraient rouvrir d’ici la fin de l’été, a précisé M. Paroïev devant les journalistes.

Avec AP Xinhua

Le Zimbabwe mène une étude concernant l’impact de la Covid-19 sur le tourisme

L’Autorité zimbabwéenne du tourisme (ZTA) a lancé vendredi une étude concernant l’impact de la Covid-19 sur le tourisme par le biais de séminaires de consultation des parties prenantes à travers le pays, le premier de ces séminaires étant organisé à Bulawayo, deuxième plus grande ville du pays.

Le tourisme est l’un des secteurs les plus touchés par la pandémie en raison des restrictions de voyage et de la baisse de la demande sur tourisme, entraînant une perte estimée à 690 millions de dollars pour l’économie nationale, selon un bilan sur tourisme publié en mars dernier par le ministère zimbabwéen du Tourisme.

Avec AP Xinhua

Burkina Faso : cinq soldats tués et une quarantaine de terroristes « neutralisés » dans deux attaques

Cinq membres des forces de défense et de sécurité dont un militaire et quatre gendarmes ont été tués et une quarantaine de terroristes « neutralisés » jeudi au cours de deux attaques contre un détachement de gendarmerie et une mine d’or, a annoncé l’armée burkinabè dans un communiqué.

La première attaque a eu lieu au petit matin contre le Groupe d’action rapide de surveillance et d’intervention (GARSI) de Barani basé dans la province de la Kossi, région de la Boucle du Mouhoun (nord-ouest).

« Une vingtaine de terroristes ont été abattus tandis que trois autres ont été capturés. Au cours des combats, quatre gendarmes ont malheureusement été mortellement atteints », a indiqué l’état-major général des Armées dans un communiqué.

Avec AP Xinhua

Burkina Faso : un 7e corps sans vie retrouvé à la suite de l’inondation dans une mine

Le gouvernement burkinabè a annoncé mercredi qu’un nouveau corps sans vie avait été découvert, ce qui porte à sept le nombre de corps retrouvés à la suite de l’inondation dans la mine souterraine de zinc de Perkoa, dans la province du Sanguié, dans la région du Centre-Ouest du pays.

« En effet, s’il est confirmé par les services habilités qu’un septième corps a effectivement été retrouvé, la découverte du huitième corps s’avère pour l’instant infondée », a expliqué le gouvernement dans un communiqué.

Le drame s’est produit le 16 avril quand la province du Sanguié a subi de fortes pluies, qui ont engendré une inondation des galeries de cette mine souterraine.

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :