Le Bénin accueillera la 7e édition du Festival des meilleurs instrumentistes d’Afrique en novembre

La septième édition du Festival des meilleurs instrumentalistes d’Afrique (Festival MIA) se déroulera du 26 novembre au 3 décembre à Cotonou, a appris lundi Xinhua auprès des organisateurs.

« Ce Festival permettra non seulement de contribuer à la renaissance des grandes formations musicales qui vont animer les capitales et les quartiers de villes pour booster le show business, mais aussi, de promouvoir et de récompenser les musiciens instrumentistes du continent africain », a confié à Xinhua, Edgard Djossou, promoteur du festival.

Ce festival reste également, selon le promoteur, une plate-forme de formation dans le but d’initier et de renforcer la capacité de 25 jeunes artistes instrumentistes béninois qui s’offriront la chance d’apprendre de leurs aînés.

Avec AP Xinhua

Bénin : le gouvernement renforce les mesures de protection civile contre les inondations

Le gouvernement béninois a décidé de renforcer les capacités d’intervention de la plate-forme nationale de réduction des risques de catastrophes et d’adaptation aux changements climatiques, pour une réponse rapide et efficace contre les inondations de cette année, a-t-on appris d’un communiqué du Conseil des ministre publié mercredi à Cotonou.

Selon les prévisions de l’Agence Météo Bénin, la quantité de pluies attendues en 2022 est supérieure à la moyenne observée au cours des années écoulées.

« Cela appelle à la prise de mesures d’anticipation et de gestion des catastrophes liées aux inondations qui pourraient découler notamment de la montée des eaux des fleuves Niger, Ouémé et Mono », ajoute le communiqué.

Avec AP Xinhua

Bénin : la 14e édition du Festival de la mode et du mannequinat africain prévue en septembre à Cotonou

La 14e édition du Festival international de la mode et du mannequinat africain (Fesmma), visant la valorisation de la mode africaine et le génie créateur des stylistes du continent, se déroulera du 7 au 10 septembre à Cotonou, au Bénin, a appris dimanche Xinhua, auprès des organisateurs dans la métropole béninoise.

« Axée sur la promotion des tissus et pagnes locaux, cette édition du Festival international de la mode et du mannequinât africain, se veut un plateau de promotion des créateurs africains, leur permettant de se révéler, de faire briller leur créativité », a confié à Xinhua, John Médard, promoteur de l’événement.

Selon ce promoteur culturel, cet événement n’est pas uniquement destiné aux stylistes et mannequins, il récompense aussi d’autres acteurs privilégiés de la mode, les esthéticiennes, les coiffeurs, les photographes de mode, les réalisateurs d’émissions de mode, les producteurs de magazine de mode.

Avec AP Xinhua

Bénin : Macron attendu ce mardi à Cotonou pour une visite de travail

Le président français Emmanuel Macron effectuera mardi et mercredi une visite de travail au Bénin à l’invitation de son homologue béninois, Patrice Talon, a indiqué mardi la présidence béninoise dans un communiqué.

Elle a précisé qu’il sera reçu mercredi matin par M. Talon au palais de la Marina à Cotonou, capitale économique du pays, pour un tête-à-tête, suivi d’une séance de travail élargie à l’issue de laquelle divers documents seront signés.

M. Macron visitera ensuite l’exposition des trésors royaux restitués au Bénin par le gouvernement français en novembre dernier.

Avec AP Xinhua

Le Bénin bénéficie de 35 millions de dollars du Fonds vert pour le climat en faveur de la résilience climatique du bassin de l’Ouémé

Le Fonds vert pour le climat a octroyé 35 millions de dollars au gouvernement béninois en vue de soutenir l’Initiative pour la résilience climatique du bassin de l’Ouémé, visant à renforcer la résilience climatique des communautés vivant dans le bassin, a appris Xinhua jeudi d’une source officielle à Cotonou.

L’accord de ce financement a été signé le même jour à Cotonou, entre le ministre béninois du Cadre de vie et du Développement durable José Didier Tonato et le représentant résident de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Isaias Angue Obama Oyana.

« Ce financement vient récompenser un engagement de longue haleine. Ce projet est une opportunité qui consolide les efforts du gouvernement dans la construction de la résilience du système naturel et humaine face aux effets néfastes du changement climatique », a expliqué M. Tonato.

Avec AP Xinhua

Le Bénin veut s’inspirer de l’expérience du Niger en matière de lutte antiterroriste (ministre)

Le ministre béninois de la Défense, Alain Nouatin, a signé lundi avec son homologue nigérien Alkassoum Indattou une convention pour renforcer davantage la coopération militaire bilatérale dans le cadre de la lutte antiterroriste, a-t-on constaté sur place.

Les pays de la sous-région ouest-africaine sont secoués ces dernières années par une vague de terrorisme qui s’étend depuis quelques temps aux pays de la côte de Guinée, dont le Bénin, « qui est atteint depuis décembre 2021 », selon M. Nouatin.

« Nous avons compris très tôt que cette bataille n’est pas celle d’un seul pays. Ca doit être une communauté d’action des pays affectés par le même phénomène, pour mieux le juguler », a-t-il expliqué lors de sa visite à Niamey.

Avec AP Xinhua

Un financement de 638 millions de dollars du FMI pour soutenir le développement du Bénin

Le Fonds monétaire international (FMI) a décidé d’allouer un montant 638 millions de dollars au gouvernement béninois en vue de soutenir le Bénin dans la mise en œuvre de son plan national de développement (2018-25) axé sur la réalisation des objectifs de développement durable (ODD), selon un communiqué publié samedi à Cotonou.

Cette enveloppe financière permettra également au gouvernement béninois de répondre à ses besoins urgents de financement, notamment liés au risque sécuritaire, aux répercussions induites par la pandémie de la Covid-19 et le conflit en Ukraine.

Avec AP Xinhua

Bénin : le gouvernement allège les mesures de restriction liées à la Covid-19 pour l’entrée sur son territoire

Aucun document en rapport avec la Covid-19 ne sera demandé pour entrer sur le territoire béninois, aussi bien par les frontières terrestres, aériennes que maritimes, à compter du jeudi 16 juin 2022 à 00H00, a annoncé le gouvernement béninois dans un communiqué publié mercredi à Cotonou.

Selon le communiqué, cette décision gouvernementale d’allègement des mesures de restriction pour entrer sur le territoire national prises dans le cadre de la gestion de la Covid-19 intervient dans le contexte d’une baisse de la pandémie dans le monde en général et au Bénin en particulier.

Cependant, rappelle la même source, les voyageurs au départ du Bénin devront toujours se conformer aux exigences des pays de destination.

Toutefois, cette tendance baissière de la pandémie ne dispense pas de la nécessité de se faire vacciner contre le coronavirus, a souligné le gouvernement béninois.

Avec AP Xinhua

Bénin : plusieurs villes du nord-est du pays en proie à une épidémie de choléra

Une épidémie de choléra sévit actuellement dans plusieurs villes du nord-est du Bénin, notamment Parakou, Tchaourou, N’Dali, Pèrèrè et Nikki, où 13 cas ont été confirmés sur 1.300 cas suspects enregistrés, révèle le rapport de situation sur le choléra dans le département du Borgou.

Aucun cas de décès lié à cette épidémie n’a été signalé dans ces villes, précise le rapport.

Pour faire face à cette épidémie, une série d’interventions visant à sensibiliser la population à la maladie, à promouvoir de l’hygiène individuelle et collective ainsi qu’à renforcer la surveillance épidémiologique et la capacité des laboratoires se poursuivent dans les communes affectées, selon la même source.

Avec AP Xinhua

Bénin : baisse de plus de 6,30% des candidats inscrits à l’examen du Certificat d’étude primaire pour la session 2022

Quelque 226.676 candidats affrontent mardi, les différentes épreuves de l’examen du Certificat d’étude primaire (CEP) pour la session de juin 2022 contre 242.066 candidats l’année précédente, soit une baisse de 6,36%, a annoncé lundi à Cotonou, le ministre béninois des Enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou.

« Cette baisse qui devient récurrente et qui ne saurait s’expliquer encore moins se justifier en raison des investissements lourds que l’Etat et ses partenaires déploient depuis plusieurs années pour maintenir tous les enfants à l’école, interpelle plus d’un », a-t-il souligné.

A travers un message radiodiffusé, le ministre Karimou, a indiqué que le gouvernement béninois ne ménagerait aucun effort pour favoriser l’accès à tous à une éducation de qualité et sur un pied d’égalité.

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :