La crise russo-ukrainienne va nuire aux secteurs agricole et énergétique de l’Afrique, selon la BAD

La crise russo-ukrainienne va nuire aux secteurs de l’agriculture et de l’énergie en Afrique, qui sont cruciaux pour le développement économique du continent, a indiqué vendredi Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement (BAD).

Akinwumi Adesina a déclaré aux journalistes à Nairobi, la capitale du Kenya, qu’en raison de la pénurie d’intrants agricoles clés, la crise pourrait réduire la production alimentaire annuelle de l’Afrique de 20 à 50 %.

« Le continent importe environ deux millions de tonnes métriques d’engrais par an de Russie et d’Ukraine. Cela signifie par conséquent que si nous ne prenons pas de mesures, la production alimentaire pourrait diminuer de 20 à 50 %. Il est donc clair que nous sommes confrontés à une crise alimentaire potentielle », a affirmé M. Adesina.

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :