Le Zimbabwe mène une étude concernant l’impact de la Covid-19 sur le tourisme

L’Autorité zimbabwéenne du tourisme (ZTA) a lancé vendredi une étude concernant l’impact de la Covid-19 sur le tourisme par le biais de séminaires de consultation des parties prenantes à travers le pays, le premier de ces séminaires étant organisé à Bulawayo, deuxième plus grande ville du pays.

Le tourisme est l’un des secteurs les plus touchés par la pandémie en raison des restrictions de voyage et de la baisse de la demande sur tourisme, entraînant une perte estimée à 690 millions de dollars pour l’économie nationale, selon un bilan sur tourisme publié en mars dernier par le ministère zimbabwéen du Tourisme.

Avec AP Xinhua

Le Kenya réintroduit des restrictions face à l’augmentation des infections à la Covid-19

Face à l’augmentation du nombre des infections, le ministère kényan de la Santé a annoncé mardi avoir intensifié les vaccinations contre la Covid-19 et renforcé les restrictions, notamment le port du masque dans les lieux publics.

Au cours des quatre derniers jours, le Kenya a enregistré plus de 400 cas, soit une moyenne de 100 par jour, alors que les cas avaient augmenté de moins de 10 par jour au cours des six derniers mois.

En réponse à la hausse des infections, Mutahi Kagwe, secrétaire du cabinet du ministère de la Santé, a déclaré que le ministère a intensifié les vaccinations, administrant des injections à 10.670 personnes lundi, une augmentation par rapport à une moyenne de 4.000 par jour au cours des mois précédents lorsque le nombre des infections était plus faible.

Avec AP Xinhua

Le CDC Afrique met en garde contre la possible émergence d’un nouveau variant de la Covid-19

Il est possible qu’un nouveau variant de la Covid-19 émerge en Afrique dans un avenir prévisible, a averti Ahmed Ogwell, directeur par intérim du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique), l’agence de santé spécialisée de l’Union africaine.

« L’augmentation est un signe clair qu’il y a une forte possibilité qu’un nouveau variant, plus transmissible, apparaisse », a-t-il déclaré jeudi lors d’un point de presse hebdomadaire.

Selon les chiffres du CDC Afrique, le continent africain a connu une augmentation moyenne de 36 % des nouveaux cas de Covid-19 au cours des quatre dernières semaines, les régions du centre et de l’est du continent signalant une augmentation de 113 et 54 % respectivement des nouveaux cas de Covid-19.

Avec AP Xinhua

La Zambie renforce sa surveillance face à la menace d’une cinquième vague de Covid-19

La Zambie a déclaré lundi qu’elle avait renforcé ses mesures de surveillance pour parer à une éventuelle cinquième vague de Covid-19, qui pourrait coïncider avec l’arrivée de la saison froide dans le pays.

Lackson Kasonka, secrétaire permanent en charge des services techniques du ministère de la Santé, a déclaré qu’une cinquième vague était imminente, et constituait une menace pour la sécurité sanitaire du pays, notamment compte tenu de la recrudescence des cas enregistrée dans certains pays de la région.

Il a indiqué que le ministère avait renforcé ses efforts de collecte de données, de recherche des cas contacts et de détection et de gestion rapide des cas, ainsi que diverses autres mesures de réponse.

Avec AP Xinhua

Le Togo prend des mesures en faveur des populations les plus vulnérables sur fond de crise sanitaire et sécuritaire

Le président togolais Faure Gnassingbé a pris mercredi des mesures socio-économiques en faveur des populations les plus vulnérables, face au contexte sanitaire lié à la Covid-19, sécuritaire lié aux menaces terroristes et aux répercussions de la guerre en Europe.

Ces mesures visant à lutter contre la vie chère et à soutenir le pouvoir d’achat des ménages ont été annoncées par Faure Gnassingbé dans son message à la nation mercredi soir à l’occasion de la célébration du 62e anniversaire de l’indépendance du Togo.

« Le contexte sanitaire et sécuritaire, qui perdure dans tous les pays du monde, affecte notre pouvoir d’achat et notre bien-être », a-t-il rappelé.

Avec AP Xinhua

Le Bénin a enregistré un taux de croissance de 7,2% en 2021 malgré l’impact de la Covid-19

Le Bénin a affiché un taux de croissance économique de 7,2% en 2021 contre 3,8% en 2020, malgré les effets néfastes de la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19, selon la note des comptes nationaux de 2021 publiée lundi à Cotonou.

Cette reprise de l’économie peut s’expliquer par le regain des activités du secteur tertiaire (+3,2 points de contribution à la croissance), notamment dans le commerce, le transport, les hôtels et restaurants, selon la note réalisée par l’Institut national de la statistique et de la démographie du pays.

Avec un accroissement de sa valeur ajoutée passant de 5,2% en 2020 à 9,1% en 2021, à la faveur du renforcement des grands travaux d’infrastructures et les nouveaux chantiers de constructions lancés par le gouvernement, le secteur secondaire a contribué à 1,5 point au taux de la croissance économique l’année dernière, précise le document.

Avec AP Xinhua

L’Afrique n’est pas encore sortie du bois de la Covid-19, selon l’OMS

Les pays africains doivent rester vigilants avant d’assouplir leurs mesures contre la Covid-19, a indiqué jeudi l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans un communiqué, notant que le continent est toujours confronté à des risques de résurgence possible et de nouveaux variants.

L’Afrique est appelée à la vigilance, malgré qu’elle ait sa plus longue période de baisse du nombre de cas (16 semaines consécutives) depuis le début de la pandémie, selon un communiqué publié par le bureau régional de l’OMS pour l’Afrique, précisant qu’environ 18.000 cas et 239 décès ont été recensés au cours de la semaine qui s’est achevée le 10 avril, soit une baisse respective de 29% et de 37%.

« Malgré la baisse du nombre d’infections, il est essentiel que les pays continuent à faire preuve de vigilance et maintiennent les mesures de surveillance, y compris la surveillance génomique pour détecter rapidement les variants de la Covid-19 en circulation, améliorer le dépistage et intensifier la vaccination », a déclaré dans le document Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Avec AP Xinhua

Covid-19 : Madagascar sept compagnies aériennes autorisées à reprendre leurs vols

Sept compagnies aériennes ont été autorisées par Madagascar à reprendre leurs vols après la réouverture des frontières du pays, a annoncé lundi le ministère des Transports et de la Météorologie sur sa page Facebook.

Les compagnies qui vont reprendre leurs vols sont Air Madagascar, Air France, Air Mauritius, Air Austral, Neos, Ewa Air et Ethiopian Airlines, a précisé le ministère.

Quatre pays seront desservis par ces compagnies aériennes, à savoir la France, Maurice, l’Ethiopie et les Comores.

Selon le ministère, 21 vols seront autorisés pour ce mois d’avril, dont un vol passager d’Air Madagascar, trois vols passagers et deux vols cargo d’Air France, quatre vols passagers d’Air Mauritius, six vols passagers d’Air Austral, trois vols passagers d’Ewa Air et deux vols cargo d’Ethiopian Airlines.

Avec AP Xinhua

Botswana : découverte d’un nouveau variant de la Covid-19

Un nouveau variant de la Covid-19 a été découvert au Botswana, a déclaré un responsable gouvernemental.

Ce nouveau variant, qui présente les caractéristiques des variants Alpha et Delta, n’a pas encore reçu de nom. Quatre personnes au Botswana ont été infectées par ce nouveau variant, tandis que 68 personnes en Afrique du Sud ont également été infectées, a déclaré Thebeyame Macheke, médecin de santé publique au ministère de la Santé et du Bien-être, lors d’une mise à jour relative à l’épidémie de Covid-19 en direct à la télévision nationale jeudi.

Avec AP Xinhua

Les prestataires de services de navigation aérienne en Afrique convaincus de leurs capacité dans la période post-Covid-19

Les prestataires de services de navigation aérienne (ANSP) en Afrique sont convaincus de leurs capacités à assurer la navigation aérienne dans la période post-Covid-19, au terme de leur 5e réunion qui s’est achevée vendredi à Lomé.

Ils sont « également rassurés des orientations communes prises à Lomé pour aller vers plus de sécurité, plus d’unification des espaces aériens et surtout plus de partage de nos expériences en matière de sécurité de navigation aérienne », a déclaré Mohamed Moussa, patron de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), à l’issue de la réunion de cinq jours ayant pour thème « Relance des activités des coordinations et de la coopération entre les ANSP à la suite de la survenue de la pandémie de Covid-19 ».

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :