Burkina Faso : 28 terroristes neutralisés dans l’Est et le Sahel (Armée)

L’armée burkinabè a affirmé lundi avoir neutralisé 28 terroristes dans une série d’opérations contre des groupes terroristes dans les régions de l’Est et du Sahel au Burkina Faso.

Dimanche dernier, les Forces spéciales, appuyées par l’Armée de l’air, ont lancé un assaut sur une importante base terroriste située près de la localité de Soam, dans la province du Gourma (est). La base a été complètement détruite et au moins dix terroristes ont été neutralisés, selon l’armée.

Toujours selon l’armée, le même jour, le détachement militaire de Sebba a conduit une contre-offensive près de la localité de Helga, dans la province du Yagha, au Sahel.

« Au cours de l’opération qui a permis de démanteler deux bases et un plot logistique terroriste, les unités ont été accrochées par des terroristes à plusieurs reprises. Des combats au cours desquels un de nos soldat a malheureusement perdu la vie », a expliqué l’armée, qui a précisé qu' »au moins 18 terroristes avaient été abattus ».

Avec AP Xinhua

L’ONU finance un projet pour prévenir les conflits à la frontière Côte d’Ivoire-Burkina Faso

Les populations à la frontière entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso vont bénéficier d’un projet financé par l’ONU pour renforcer la gouvernance et prévenir les conflits dans cette région menacée par les djihadistes.

Le projet a été officiellement lancé par les autorités ivoiriennes et burkinabè mercredi à Laléraba, un village du nord de la Côte d’Ivoire, frontalier avec le Burkina Faso.

D’un montant global de 2,6 milliards de francs CFA (3,6 millions d’euros) et prévu pour s’achever en décembre 2023, le projet transfrontalier va profiter à plus de 20.000 personnes de 18 villages des régions des Cascades (sud-ouest du Burkina Faso) et du Tchologo et du Boukani (nord et nord-est ivoirien), selon un communiqué de l’ONU.

« Outre le renforcement de la cohésion sociale entre les communautés le long de la frontière, puis entre ces communautés et les forces de défense et de sécurité, le projet a également pour objectif d’améliorer les services », indique le communiqué qui relève que dans ces régions l’accès aux services sociaux de base, tels que l’éducation, l’eau, la santé et les services de protection sociale, reste un défi majeur.

Avec AP Xinhua

Togo : mise en place de l’état d’urgence sécuritaire dans le nord du pays après une attaque djihadiste

Le conseil des ministres a adopté lundi un projet de décret instaurant l’état d’urgence sécuritaire dans la région des Savanes, dans l’extrême nord du Togo, et ce, après une attaque djihadiste en mai dernier.

« Dans le but de créer un environnement et les conditions propices aux mesures administratives et opérationnelles nécessaires à la bonne conduite des opérations militaires, au maintien de l’ordre et de la sécurité dans cette région, le gouvernement a pris le présent décret », selon un communiqué du conseil des ministres.

Le décret « renforcera la célérité de la prise des décisions et facilitera une meilleure agilité des services publics et des forces de défense et de sécurité », ont expliqué les autorités togolaises.

Avec AP Xinhua

Burkina Faso : une douzaine de terroristes « neutralisés » dans le Sahel, dont l’influent chef Tidiane Djibrilou Dicko

Une douzaine de terroristes dont l’influent chef Tidiane Djibrilou Dicko, responsable de plusieurs embuscades et attaques meurtrières au Burkina Faso, ont été « neutralisés » par l’armée burkinabè jeudi dernier dans des frappes aériennes sur la localité de Tongomayel, dans la province du Soum dans le Sahel, a rapporté lundi l’Agence d’information du Burkina (AIB).

Selon l’agence, l’armée burkinabè a pilonné le 26 mai un groupe terroriste qui s’apprêtait à attaquer, sur l’axe Bourzanga-Namsiguia, un convoi qui venait de ravitailler la ville de Djibo.

« Douze terroristes ont été tués dont l’influent chef Tidiane Djibrilou Dicko », a précisé l’AIB, citant l’armée burkinabè.

L’AIB a rappelé qu’en juin 2021, le leader terroriste avait quitté les rangs de l’Etat islamique au grand Sahara (EIGS) pour rejoindre le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM).

Avec AP Xinhua

Niger : 65 groupes armés terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest du pays (officiel)

Soixante-cinq groupes terroristes armés ont été « neutralisés » et 163 motos détruites dans l’ouest du Niger lors d’opérations « de ratissage et de nettoyage » menées par l’armée entre le 16 et le 23 mai, a annoncé mardi le ministère de la Défense dans un communiqué.

Au cours de ces opérations conduites dans l’ouest du département de Torodi et dans le sud de celui de Gothèye, tous deux dans la région de Tillabéry, l’armée a également détruit « 12 plots logistiques et 11 bases de regroupement » de ces groupes.

Elle a par ailleurs dit déplorer deux militaires blessés et un véhicule endommagé par un engin explosif artisanal.

Avec AP Xinhua

Au moins trois morts dans un attentat suicide en Somalie

Au moins trois personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées dans un attentat suicide survenu mercredi à hauteur d’un important point de contrôle à Mogadiscio, la capitale de la Somalie.

La commissaire du district de Warta Nabada, Zeynab Mohamud Warsame, a confirmé l’attaque, assurant y avoir elle-même survécu. Jointe sur place au téléphone par Xinhua, elle a adressé ses condoléances aux familles des soldats tués et sa sympathie à ceux blessés.

L’attentat, revendiqué par le groupe islamiste Shebab, s’est déroulé près du lieu de l’élection présidentielle prévue dimanche, lorsque les députés et sénateurs désigneront le chef de l’Etat.

Avec AP Xinhua

Burkina Faso : 11 morts dans une double attaque terroriste

Cinq gendarmes, deux militaires et quatre volontaires pour la défense de la patrie (VDP, supplétifs de l’armée) ont été tués jeudi dans deux attaques terroristes survenues dans le nord et le centre-nord du Burkina Faso, a annoncé l’armée dans un communiqué.

Expliquant les faits, l’armée indique qu’une patrouille du détachement militaire de Sollé a été prise à partie jeudi, lors de sa progression à une dizaine de kilomètres de Sollé dans la province du Loroum (nord), tuant deux militaires et quatre combattants volontaires.

Le même jour, des éléments de l’Unité spéciale d’intervention de la gendarmerie nationale (USIGN) ont riposté à une embuscade tendue par des terroristes à Ouanobé, dans la province du Sanmatenga (centre-nord). « Cinq éléments ont malheureusement perdu la vie au cours de cet incident. Les blessés, au nombre de neuf, ont été évacués et pris en charge », selon le communiqué.

Avec AP Xinhua

Nigeria : au moins 106 corps enterrés après des attaques armées dans le centre du pays, selon un responsable local

Au moins 106 corps ont été enterrés à ce jour à la suite d’attaques menées par des hommes armés non identifiés contre plusieurs villages de l’Etat nigérian du Plateau en début de semaine, a déclaré jeudi un responsable local.

Un enterrement commun a été organisé lundi pour les victimes, inhumées dans une fosse, après que des violences ont éclaté dimanche dans la zone de Kanam, a indiqué Dayabu Garga, principal responsable de la zone de gouvernement local de Kanam, dans un entretien accordé à la chaîne locale Channels Television.

Selon M. Garga, plus de 16 personnes ont été hospitalisées ou ne sont pas encore remises de ces violences.

Avec AP Xinhua

Niger : sept policiers tués dans une attaque terroriste dans l’ouest du pays

Sept policiers ont été tués et dix autres blessés, dont quatre dans un état grave, dans une attaque terroriste survenue mardi après-midi au niveau d’un poste de police du département de Bankilaré, dans la région nigérienne de Tillabéry (ouest), a annoncé mercredi le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

« Le 12 avril 2022, des bandits armés non encore identifiés ont perpétré une attaque au poste de police frontalier de Pételkoli, dans le département de Bankilaré, région de Tillabéry », indique le communiqué cité par la télévision publique nigérienne, faisant également état d’un bilan de six véhicules calcinés, trois véhicules de la police nationale emportés et plusieurs boutiques et hangars incendiés.

Avec AP Xinhua

Burkina Faso : l’état d’urgence sera réactivé sur toute l’étendue du territoire

L’état d’urgence sera réactivé sur toute l’étendue du territoire national du Burkina Faso, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, a annoncé lundi le ministre de la Justice Barthélémy Kéré.

S’exprimant lors d’un point de presse, M. Kéré a expliqué que l’état d’urgence qui était en vigueur avait été suspendu conformément à la loi, suite au coup d’Etat qui avait renversé l’ancien président Roch Marc Christian Kaboré.

« En pratique il s’agira de réactiver l’état d’urgence, et au regard de la situation de la lutte contre le terrorisme, il concernera l’ensemble du territoire national », a-t-il dit.

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :