La crise russo-ukrainienne va nuire aux secteurs agricole et énergétique de l’Afrique, selon la BAD

La crise russo-ukrainienne va nuire aux secteurs de l’agriculture et de l’énergie en Afrique, qui sont cruciaux pour le développement économique du continent, a indiqué vendredi Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement (BAD).

Akinwumi Adesina a déclaré aux journalistes à Nairobi, la capitale du Kenya, qu’en raison de la pénurie d’intrants agricoles clés, la crise pourrait réduire la production alimentaire annuelle de l’Afrique de 20 à 50 %.

« Le continent importe environ deux millions de tonnes métriques d’engrais par an de Russie et d’Ukraine. Cela signifie par conséquent que si nous ne prenons pas de mesures, la production alimentaire pourrait diminuer de 20 à 50 %. Il est donc clair que nous sommes confrontés à une crise alimentaire potentielle », a affirmé M. Adesina.

Avec AP Xinhua

Perspectives économiques favorables pour les Seychelles, selon le FMI

Les perspectives macroéconomiques des Seychelles sont favorables, mais des défis subsistent car les retombées du conflit entre la Russie et l’Ukraine devraient peser sur les équilibres extérieurs et budgétaires en raison de la flambée des prix des matières premières, a déclaré lundi la chef de la mission du Fonds monétaire international (FMI) dans l’Etat insulaire, cité par Seychelles News Agency.

Une équipe du FMI dirigée par Boriana Yontcheva était aux Seychelles du 26 avril au 9 mai pour mener des discussions sur la deuxième revue du programme économique et financier des Seychelles, soutenu par l’accord du mécanisme élargi de crédit (Extended Fund Facility). Le FMI soutient le programme de réforme économique des Seychelles par un accord de prêt de 107 millions de dollars américains.

Selon Mme Yontcheva, l’économie des Seychelles s’est fortement redressée en 2021, avec une croissance du PIB réel estimée à 8%, grâce à un rebond rapide du secteur du tourisme. « Malgré la détérioration de l’environnement international associée à la guerre en Ukraine, les recettes touristiques en mars 2022 ont dépassé le niveau de 2019 et la croissance du PIB devrait atteindre 7% en 2022 », a-t-elle déclaré.

Avec AP Xinhua

La Russie engage la procédure de « sortie du Conseil de l’Europe »

La Russie a décidé mardi d’engager la procédure de « sortie du Conseil de l’Europe », accusant l’Otan et l’UE d’en avoir fait un instrument au service de « leur expansion militaro-politique et économique à l’Est ».

« La notification du retrait de la Fédération de Russie de l’Organisation » a été remise mardi à sa secrétaire générale Marija Pejcinovic Buric, a indiqué dans un communiqué le ministère russe des Affaires étrangères.

« Ceux qui nous forcent à prendre cette mesure porteront toute la responsabilité de la destruction de l’espace humanitaire et juridique commun sur le continent et des conséquences pour le Conseil de l’Europe lui-même, qui, sans la Russie, perdra son statut paneuropéen », a-t-il ajouté.

Avec AFP

La Russie a demandé l’aide militaire de la Chine, selon le New York Times

La Russie a demandé l’aide économique et militaire de la Chine pour mener la guerre en Ukraine et contourner les sanctions occidentales, a affirmé dimanche le New York Times, au moment où Washington a mis en garde Pékin contre toute assistance à Moscou.

Selon le quotidien américain, qui cite des responsables anonymes, la Russie a demandé à la Chine de lui fournir des équipements militaires pour la guerre, et une aide économique pour l’aider à surmonter les sanctions internationales.

Ces responsables n’ont pas précisé la nature exacte de l’aide demandée, ni si la Chine avait répondu.

Avec AFP

La coopération économique Chine-Afrique entre dans une phase de développement rapide

La coopération économique entre la Chine et l’Afrique s’est rapidement développée en termes d’ampleur et de portée en près d’une décennie, donnant un élan au développement du continent et apportant des avantages tangibles aux populations des deux parties.

La Chine et l’Afrique entrent toutes deux dans de nouvelles phases de développement, les avantages complémentaires des deux parties sont devenus plus importants, avec de brillantes perspectives de coopération mutuellement bénéfique, a déclaré vendredi Wu Peng, chef du Département des affaires africaines du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d’une conférence de presse.

UNE ECONOMIE NUMERIQUE FLORISSANTE

L’économie numérique est l’un des nouveaux points forts de la coopération économique sino-africaine.

« La Chine a aidé les pays africains à éliminer la fracture numérique et à saisir les opportunités de la révolution de l’information », a annoncé M. Wu.

Avec AP Xinhua

Les zones industrielles chinoises en Afrique sont capitales pour le développement du continent, selon des experts

Les zones industrielles chinoises en Afrique constituent un mécanisme capital pour le développement du continent et un moyen de renforcer le progrès industriel ainsi que les échanges d’expériences, ont observé des experts économiques soudanais.

« Ces zones industrielles chinoises constituent absolument l’un des mécanismes les plus importants pour atteindre le développement durable en Afrique », a confié à Xinhua le Dr Jalal Mukhtar, dirigeant de l’Association soudanaise de l’entrepreneuriat, dans un récent entretien.

Au total, 25 zones de coopération économique et commerciale chinoises ont été établies dans 16 pays africains, selon le rapport annuel sur les relations économiques et commerciales Chine-Afrique (2021) publié en septembre.

Avec AP Xinhua

Namibie: le gouvernement veut lancer un fonds souverain

Le gouvernement veut lancer un fonds souverain grâce aux revenus issus de l’exploitation des ressources naturelles. Touché par la sécheresse et la covid-19, le pays ambitionne se doter de nouveaux mécanismes pour relancer sa croissance.

La Namibie prévoit la mise en place d’un fonds souverain d’ici la fin 2021. Cela a été révélé par le ministère des Finances le 25 octobre 2021. Alors que la Namibie est fortement affectée par la sécheresse et le covid 19, le pays veut multiplier ses mécanismes de financement destinés aux projets de développement, afin de soutenir sa reprise économique.

Africa 24

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :