Le FMI approuve un crédit de près de 32 millions de dollars en faveur de Madagascar

Le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a achevé la deuxième revue de l’accord au titre de la facilité élargie de crédit en faveur de Madagascar et approuvé un décaissement de 31,9 millions de dollars, a-t-on appris mardi d’un communiqué de l’institution.

Ce montant va couvrir essentiellement les besoins de financement budgétaire de l’économie malgache, a indiqué Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison, ministre malgache de l’Economie et des Finances, lors d’une conférence de presse mardi.

Le fonds vise à soutenir la reprise de Madagascar après la pandémie de COVID-19 et à relancer la dynamique des réformes promues par les autorités pour développer l’économie et réduire la pauvreté, a expliqué Marc Gérard, représentant du FMI à Madagascar lors de la conférence de presse.

Mme Rabarinirinarison a détaillé les efforts mobilisés par le gouvernement malgache en réponse aux recommandations du FMI, ayant permis au conseil d’administration d’aboutir à cette décision, tout en se félicitant du « taux de croissance élevé à 4,3% malgré les conjonctures nationale et internationale, du recouvrement fiscal et du respect du plafond de la dette publique ».

Avec AP Xinhua

Un financement de 638 millions de dollars du FMI pour soutenir le développement du Bénin

Le Fonds monétaire international (FMI) a décidé d’allouer un montant 638 millions de dollars au gouvernement béninois en vue de soutenir le Bénin dans la mise en œuvre de son plan national de développement (2018-25) axé sur la réalisation des objectifs de développement durable (ODD), selon un communiqué publié samedi à Cotonou.

Cette enveloppe financière permettra également au gouvernement béninois de répondre à ses besoins urgents de financement, notamment liés au risque sécuritaire, aux répercussions induites par la pandémie de la Covid-19 et le conflit en Ukraine.

Avec AP Xinhua

L’économie de la Guinée est toujours résiliente, selon le FMI

Avec une croissance de 4,6% prévue pour 2022, l’économie de la Guinée est toujours résiliente, malgré une conjoncture économique mondiale difficile, a estimé mardi Clara Mira, cheffe de la mission pays du Fonds monétaire international (FMI).

Les membres de la mission et des responsables des administrations économiques, financières et monétaires du pays ont discuté durant près d’une semaine de la situation économique et des récentes performances positives du système économique.

La mission a aussi évalué la mobilisation et la sécurisation des ressources internes de l’Etat, la gestion budgétaire et surtout l’exécution des dépenses d’investissement sur la base du budget national de développement.

Avec AP Xinhua

Gabon : une mission du FMI attendue à Libreville du 12 au 20 mai

Une mission du Fonds monétaire international (FMI) sera à Libreville, capitale gabonaise, du 12 au 20 mai, pour une évaluation du programme Mécanisme élargi de crédit approuvé en juillet 2021, a-t-on appris mercredi de sources officielles.

Il s’agira d’une évaluation combinée des deux premières revues du programme d’une valeur de 500 millions de dollars.

Avec AP Xinhua

Perspectives économiques favorables pour les Seychelles, selon le FMI

Les perspectives macroéconomiques des Seychelles sont favorables, mais des défis subsistent car les retombées du conflit entre la Russie et l’Ukraine devraient peser sur les équilibres extérieurs et budgétaires en raison de la flambée des prix des matières premières, a déclaré lundi la chef de la mission du Fonds monétaire international (FMI) dans l’Etat insulaire, cité par Seychelles News Agency.

Une équipe du FMI dirigée par Boriana Yontcheva était aux Seychelles du 26 avril au 9 mai pour mener des discussions sur la deuxième revue du programme économique et financier des Seychelles, soutenu par l’accord du mécanisme élargi de crédit (Extended Fund Facility). Le FMI soutient le programme de réforme économique des Seychelles par un accord de prêt de 107 millions de dollars américains.

Selon Mme Yontcheva, l’économie des Seychelles s’est fortement redressée en 2021, avec une croissance du PIB réel estimée à 8%, grâce à un rebond rapide du secteur du tourisme. « Malgré la détérioration de l’environnement international associée à la guerre en Ukraine, les recettes touristiques en mars 2022 ont dépassé le niveau de 2019 et la croissance du PIB devrait atteindre 7% en 2022 », a-t-elle déclaré.

Avec AP Xinhua

La flambée des prix alimentaires accroît « les risques de troubles sociaux » en Afrique, alerte le FMI

La flambée des prix alimentaires engendrée par la guerre en Ukraine accroît « les risques de troubles sociaux » en Afrique, a alerté jeudi le Fonds monétaire international, quatorze ans après les «émeutes de la faim ».

« Nous sommes très inquiets de la récente flambée des prix des aliments et du carburant » sur le continent, a indiqué à l’AFP le directeur du département Afrique au FMI, Abebe Aemro Selassie, relevant des risques de « protestations sociales » dans un certain nombre de pays.

Avec AFP

La Somalie et l’ONU discutent du retard des élections et des échéances du FMI

Deux hauts responsables des Nations Unies en Somalie ont indiqué mardi avoir eu des entretiens avec le ministre somalien des Finances, Abdirahman Beileh, sur la nécessité d’achever rapidement le processus électoral pour éviter de manquer le financement des donateurs.

James Swan, représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour la Somalie, et Adam Abdelmoula, représentant spécial adjoint et coordonnateur résident et de l’action humanitaire, ont expliqué que les deux parties avaient décidé d’achever rapidement le processus électoral dans les semaines à venir pour permettre à la Somalie de respecter les échéances cruciales du Fonds monétaire international (FMI).

Avec AP Xinhua

Le FMI solidaire avec le Burkina Faso durant la transition

Un représentant du Fonds monétaire international (FMI) a affirmé mardi à Ouagadougou que l’institution était solidaire avec le Burkina Faso qui a entamé une transition de trois ans depuis le 24 janvier dernier, indique un communiqué de la Primature.

« Notre visite est de marquer notre solidarité au Burkina Faso à travers cette audience avec Premier ministre. Il y a eu un changement, il faut profiter de ce changement pour mettre en œuvre les réformes qui étaient en jachère », a déclaré mardi, l’administrateur suppléant, représentant le Burkina Faso auprès du Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI), Facinet Sylla, à l’issue d’une audience avec le Premier ministre.

M. Sylla a précisé qu’il faut profiter de cette période de transition « pour mettre en œuvre des mesures exceptionnelles pour ne pas perdre cette opportunité ».

Avec AP Xinhua

Cameroun : le FMI alerte sur les risques de la taxe sur les transactions électroniques

Le Fonds monétaire international (FMI) a alerté les autorités camerounaises quant aux risques que représente la taxe sur les transferts d’argent, de l’ordre de 0,2% du montant des opérations et en vigueur depuis début 2022.

Selon une note de conjoncture parvenue lundi à Xinhua, le FMI, qui propose plutôt une mesure plus globale comprenant une taxe sur les transactions bancaires, estime que le nouveau prélèvement a des effets en cascade préjudiciables sur les autres moyens de paiement.

« Taxer l’argent mobile peut être fiscalement inéquitable, par rapport au faible niveau actuel d’inclusion financière », analyse le FMI au vu d’exemples venus d’ailleurs, où les segments pauvres et non bancarisés de la population vivant souvent dans des zones rurales sont confrontés à des coûts de transaction du secteur bancaire formel, et sont négativement affectés par une telle mesure.

Avec AP Xinhua

Le FMI va abaisser sa prévision de croissance mondiale en raison de la guerre

Le Fonds monétaire international (FMI) va abaisser le mois prochain sa prévision de croissance mondiale en raison de la guerre en Ukraine, a annoncé jeudi sa directrice générale Kristalina Georgieva, prévenant qu’un défaut de paiement de la Russie n’était plus « improbable ».

« Pour résumer, nous avons un impact tragique de la guerre sur l’Ukraine. Nous avons une contraction importante en Russie et nous voyons l’impact probable sur nos perspectives de l’économie mondiale », a-t-elle déclaré à des journalistes.

Avec AFP

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :