Togo : huit soldats morts et treize autres blessés dans une attaque terroriste

Huit soldats togolais ont perdu la vie et 13 autres blessés dans une attaque terroriste tôt le matin de mercredi, dans le nord du pays, près de la frontière avec le Burkina Faso, selon un communiqué gouvernemental.

Dans la nuit du mardi à mercredi, aux environs de 03H00 (heure locale et GMT), un poste avancé du dispositif de l’opération Kondjouaré, situé dans la préfecture de Kpendjal, a fait l’objet d’une violente attaque terroriste menée par un groupe d’individus lourdement armés non encore identifiés.

Cette attaque a fait malheureusement huit morts et treize blessés du côté des forces de défense et de sécurité, précise le communiqué.

Avec AP Xinhua

Mali : des centaines de civils massacrés par l’Etat islamique dans le grand Sahara

Depuis le début de ce mois de mars, des centaines de civils ont été massacrés par des éléments de l’Etat islamique dans le grand Sahara (EIGS, la branche sahélienne du groupe Etat islamique) dans les régions maliennes de Ménaka et Gao, à la frontière avec le Niger, selon plusieurs témoignages concordants recueillis lundi par Xihnua.

Ces violences sont consécutives à de violents affrontements entre le groupe terroriste et les forces de défense et de sécurité du Cadre stratégique permanent (CSP, constitué de l’ensemble des groupes armés signataires en 2015 de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali ou APR).

Ces affrontements ont été confirmés par plusieurs leaders du CSP sur leurs comptes Twitter, dont Fahad Ag Almahmoud, le secrétaire général du Groupe d’autodéfense touareg Imghad et alliés (GATIA) et président de la Plateforme des mouvements signataires de l’APR. Si le bilan exact diffère d’une source à une autre, de nombreux témoignages font état de plus de 400 civils tués ces deux dernières semaines.

Avec AP Xinhua

Des dizaines de milliers de réfugiés traversent la frontière polonaise pour fuir le conflit russo-ukrainien

C’est une nuit glaciale à Medyka, une ville du sud-est de la Pologne, à la frontière avec l’Ukraine, où des réfugiés ukrainiens traumatisés frissonnent en faisant la queue pour traverser la frontière.

Ayant fui leur foyer pour échapper au conflit russo-ukrainien, ils espèrent trouver refuge et sécurité ailleurs.

Le premier jour de l’opération militaire russe, les gardes-frontières polonais ont annoncé que 29.000 réfugiés étaient arrivés en Pologne, mais ce chiffre est maintenant passé à plus de 100.000.

Certains ont plus de chance que d’autres. Sur le parking frontalier, des dizaines de voitures et de minibus attendent pour récupérer des amis et des parents ukrainiens. D’autres, par contre, arpentent les lieux avec agitation, demandant des informations à répétition.

Avec AP Xinhua

L’Ukraine va envoyer une délégation pour négocier avec la Russie à la frontière biélorusse

L’Ukraine a accepté de négocier avec la Russie à la frontière de la Biélorussie et de l’Ukraine près de la rivière Pripiat, a annoncé dimanche le président ukrainien Volodymyr Zelensky sur les réseaux sociaux.

Une entente a été trouvée pour la tenue des discussions lors d’un entretien téléphonique entre M. Zelensky et son homologue biélorusse Alexandre Loukachenko.

Avec AP Xinhua

Bénin : 40 terroristes tués à la frontière Bénin-Burkina

L’armée française a, à travers l’opération Barkhane, neutralisé 40 terroristes à la frontière Bénin-Burkina, après les attaques enregistrées dans le parc W, dans le nord du Bénin, annonce un communiqué publié samedi.

« Les 8 et 9 février 2022, des attaques coordonnées, menées par un groupe armé terroriste au Bénin, dans la région du parc naturel transfrontalier W géré par le Burkina Faso, le Bénin et le Niger, ont visé une patrouille de rangers puis des membres des forces armées du Bénin engagés en renfort », rappelle le communiqué.

Selon la même source, le 10 février 2022, à la suite de ces attaques, alertée par ses partenaires béninois et burkinabè, la Force Barkhane a engagé des capacités aériennes de renseignement pour localiser ce groupe armé qui a été détecté une première fois sur le territoire béninois, à proximité du lieu de l’attaque.

Avec AP Xinhua

Covid-19 : la Finlande commence à demander des tests aux frontières intra-européennes

Confrontée à l’offensive du variant Omicron du SRAS-CoV-2, la Finlande va rétablir les contrôles à l’entrée de son territoire pour les personnes venues de l’Union européenne (UE) et de l’espace Schengen.

Les voyageurs non-résidents souhaitant entrer en Finlande devront apporter un résultat de test négatif à partir du 28 décembre, a annoncé mardi soir la Première ministre finlandaise Sanna Marin.

Une telle exigence a été appliquée depuis mardi aux arrivants issus de pays qui ne sont pas membres de l’UE et qui sont exposés aux risques de contamination par le variant Omicron.

Avec AP Xinhua

La Russie propose de faire la médiation à propos de la crise frontalière Pologne-Biélorussie

La Russie est disposée à contribuer à résoudre la crise migratoire à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie, a déclaré lundi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. La Russie jouera le rôle de « médiateur » des négociations, a indiqué M. Peskov lors d’un point de presse journalier.

Il a réfuté les allégations américaines selon lesquelles la Russie serait impliquée dans l’escalade des tensions et se servirait de la crise pour détourner l’attention de la situation en Ukraine. M. Peskov a également affirmé qu’il était fondamentalement injuste d’accuser le président biélorusse Alexandre Loukachenko de ce problème.

Avec AP Xinhua

Covid: l’Allemagne rouvre ses portes aux voyageurs hors-UE vaccinés

Les ressortissants de pays hors UE pourront à compter du 25 juin de nouveau séjourner en Allemagne, quel qu’en soit le motif (tourisme, études).

Seules les visites pour motifs « exceptionnels » étaient jusqu’ici autorisées en Allemagne. Les voyageurs devront avoir reçu, au minimum 14 jours avant l’entrée en Allemagne, deux doses d’un vaccin anti-Covid approuvé par l’Agence européenne des médicaments, précise le ministère.

Au Maroc: les frontières aériennes rouvrent à partir du 15 juin

Le Maroc a annoncé la réouverture « progressive » des frontières aériennes à partir du 15 juin, après des mois de suspension avec une cinquantaine de pays, en raison de la pandémie.

Deux listes de pays ont été établies avec des règles différentes d’accès : la liste A comprend « tous les pays ayant des indicateurs positifs » dont ceux de l’Union européenne tandis que la liste B concerne 74 pays avec une « propagation des variants ou l’absence de statistiques précises sur la situation épidémiologique », parmi lesquels l’Inde, l’Algérie, l’Argentine ou l’Afrique du Sud.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :