Congo-Brazzaville : plus de 2 milliards de dollars d’investissements directs étrangers attendus dans le secteur pétrolier

Le gouvernement de la République du Congo attend plus de deux milliards de dollars américains d’investissements directs étrangers dans son secteur pétrolier, à la suite des avenants signés avec les compagnies opérant au Congo, a appris Xinhua dimanche à Brazzaville, capitale congolaise, de source proche du ministère des Hydrocarbures.

Ces avenants portent notamment sur les contrats de partage de production.

Ces nouveaux investissements devraient relancer le secteur pétrolier congolais qui a connu au cours de ces dernières années une baisse d’activités due à la crise économique, financière et sanitaire causée par la pandémie de la COVID-19, selon le gouvernement.

Avec AP Xinhua

Bénin : le gouvernement allège les mesures de restriction liées à la Covid-19 pour l’entrée sur son territoire

Aucun document en rapport avec la Covid-19 ne sera demandé pour entrer sur le territoire béninois, aussi bien par les frontières terrestres, aériennes que maritimes, à compter du jeudi 16 juin 2022 à 00H00, a annoncé le gouvernement béninois dans un communiqué publié mercredi à Cotonou.

Selon le communiqué, cette décision gouvernementale d’allègement des mesures de restriction pour entrer sur le territoire national prises dans le cadre de la gestion de la Covid-19 intervient dans le contexte d’une baisse de la pandémie dans le monde en général et au Bénin en particulier.

Cependant, rappelle la même source, les voyageurs au départ du Bénin devront toujours se conformer aux exigences des pays de destination.

Toutefois, cette tendance baissière de la pandémie ne dispense pas de la nécessité de se faire vacciner contre le coronavirus, a souligné le gouvernement béninois.

Avec AP Xinhua

La Guinée-Bissau annonce les membres du nouveau gouvernement (décret présidentiel)

La Guinée-Bissau a annoncé jeudi soir les membres du nouveau gouvernement, dont 24 ministres et 12 secrétaires d’Etat, selon un décret présidentiel.

L’annonce est intervenue après que le président bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo a dissous le parlement le 16 mai en raison de divergences persistantes et insurmontables entre l’Assemblée populaire nationale et d’autres organes souverains, dont la Cour des comptes.

Le nouveau gouvernement sera dirigé par le Premier ministre Nuno Gomes Nabiam.

Avec AP Xinhua

Centrafrique : le gouvernement et l’ONU lancent un plan stratégique pour la protection des civils dans l’est du pays

Le gouvernement centrafricain et l’ONU ont lancé mardi un plan stratégique pour la sécurisation des civils dans la préfecture de la Haute-Kotto, dans l’est de la République centrafricaine (RCA).

Cette décision est survenue après une visite conjointe effectuée par les deux parties à Bria, chef-lieu de la Haute-Kotto, pour faire le point sur la situation sécuritaire de cette localité, a indiqué Vladimir Monteiro, porte-parole de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA), lors de la conférence hebdomadaire.

Avec AP Xinhua

Le gouvernement malgache déterminé à « concrétiser la transformation digitale » du pays

Le président malgache Andry Rajoelina a confirmé que le gouvernement malgache est déterminé à « concrétiser la transformation digitale du pays et à déployer l’e-gouvernance à l’échelle nationale », selon un communiqué publié dimanche par la présidence.

« Madagascar est prêt », a déclaré le président malgache samedi à Dubaï, durant sa rencontre avec les responsables de la Fédération arabe pour l’économie numérique, une organisation régionale active dans le domaine du développement de l’économie numérique.

Le chef d’Etat malgache reste convaincu que l’économie numérique est « incontournable » pour développer un pays, précisant que la transition numérique pour son pays se fera sur quatre axes, à savoir la digitalisation des services publics, l’utilisation des nouvelles technologies dans l’agriculture, le développement des infrastructures techniques et enfin l’inclusion financière qui consiste à digitaliser les échanges et la circulation monétaire.

Avec AP Xinhua

La RDC classe le M23 comme « mouvement terroriste »

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a décidé de classer le Mouvement du 23 mars (M23) comme « mouvement terroriste », a déclaré vendredi soir un porte-parole du gouvernement de la RDC.

Le gouvernement de la RDC considère désormais le M23 comme « mouvement terroriste » et a décidé d’exclure définitivement les représentants de cette rébellion du champ du processus de pourparlers de Nairobi, a confirmé le ministre de la Communication et des Médias et porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, à l’issue d’une réunion du Conseil supérieur de la défense présidée par le président Félix Tshisekedi.

Depuis le début de cette semaine, des combats intenses opposent l’armée aux rebelles du M23 qui ont attaqué plusieurs positions de l’armée en territoire de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu.

Avec AP Xinhua

Burkina Faso : le gouvernement condamne les récentes attaques armées enregistrées dans le pays

Le gouvernement burkinabè a condamné vendredi les attaques perpétrées par des individus armés les 22 et 25 mai, respectivement dans les régions du Sahel et de l’Est du pays.

Le gouvernement présente « ses sincères condoléances » aux familles des victimes et « condamne ces actes barbares et lâches perpétrés contre des populations paisibles par des terroristes », a déclaré le porte-parole du gouvernement burkinabè, Lionel Bilgo, dans un communiqué.

Selon le communiqué, ces attaques ont été perpétrées « en représailles aux nombreux revers enregistrés au cours des semaines écoulées avec des pertes importantes dans les rangs des terroristes ».

Avec AP Xinhua

Sénégal : le gouvernement encourage le consommer local dans un contexte économique mondial difficile

Le gouvernement sénégalais encourage le consommer local, une des solutions pour assurer la souveraineté alimentaire du pays dans un contexte économique mondial difficile, aggravé par le conflit en Ukraine, a déclaré samedi à Dakar la ministre du Commerce et des Petites et moyennes entreprises (PME), Aminata Assome Diatta.

 »Le président de la République ne cesse de dire qu’il faut toujours consommer ce qu’on produit et produire ce qu’on consommait, car avec les différentes crises internationales, cette méthode reste la seule solution de nos jours », a insisté Mme Diatta, qui présidait l’ouverture des Assises de l’Economie initiées par l’Union nationale des commerçants, opérateurs et investisseurs du Sénégal (UNACOIS/Yessal).

La dépendance de l’extérieur peut avoir de graves conséquences sur un pays et sa population, a-t-elle fait remarquer.

Avec AP Xinhua

Burkina Faso : un plan de riposte et d’assistance alimentaire estimé à 237 milliards de francs CFA en 2022

Le gouvernement burkinabè a adopté mercredi, un plan de riposte et d’assistance alimentaire d’un coût global de 237 milliards de francs CFA (environ 376.489.265 dollars), qui sera financé par l’Etat burkinabè, les partenaires techniques et financiers et les collectivités, a annoncé le porte-parole du gouvernement Lionel Bilgo.

Selon M. Bilgo, qui s’est exprimé sur la question à l’issue du conseil des ministres, ce plan de riposte et d’assistance alimentaire est une réponse urgente à la crise alimentaire et à la malnutrition.

Les bénéficiaires sont entre autres, les personnes vulnérables, des personnes déplacées internes et des ménages hôtes.

Le plan de riposte apportera également des soutiens à la production agricole et animale et à la prévention et la prise en charge des enfants de moins de cinq ans malnutries ainsi que les femmes enceintes et allaitantes malnutries.

Avec AP Xinhua

La Banque mondiale et l’Ethiopie signent un accord de 300 millions de dollars pour financer la reconstruction des zones affectées par le conflit

Le gouvernement éthiopien et la Banque mondiale ont signé un accord de financement d’un montant de 300 millions de dollars pour soutenir la reconstruction et la reprise dans les zones frappées par le conflit en Ethiopie.

Cet accord de financement, adopté sous la forme d’un don, a été signé par le ministre éthiopien des Finances, Ahmed Shide, et par le représentant national de la Banque mondiale en Ethiopie, Ousmane Dione, a révélé lundi le ministère éthiopien des Finances dans un communiqué.

Ces ressources seront utilisées pour financer des activités destinées à aider les communautés des zones touchées par le conflit à accéder à nouveau aux services essentiels d’éducation, de santé et d’approvisionnement en eau, selon le ministère.

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :