L’ONU avertit que les partenaires humanitaires pourraient arrêter leur aide à la Somalie en raison d’un manque de financement

Les partenaires humanitaires seront contraints d’arrêter les programmes d’aide essentiels à la Somalie en raison d’un manque de financement, a averti dimanche le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA).

Selon l’OCHA, faute de financement immédiat, les programmes tels que l’aide alimentaire, les activités nutritionnelles, la fourniture de soins de santé efficaces et le soutien aux moyens de subsistance seront suspendus, ajoutant dans son dernier rapport sur le coût de l’inaction publié dans la capitale somalienne Mogadiscio que « davantage de Somaliens souffriront et les progrès réalisés au cours de la dernière décennie seront perdus ».

L’agence de l’ONU a également souligné que l’urgence de la sécheresse en Somalie s’est aggravée avec près de la moitié de la population, soit 7,7 millions de personnes, qui a besoin d’une aide humanitaire ou d’une protection, précisant que la sécheresse a touché au moins 7 millions de personnes, dont 918.000 ont été contraintes de quitter leurs foyers en quête d’eau, de nourriture et de pâturages, y compris des groupes minoritaires.

Avec AP Xinhua

UA : les urgences humanitaires en Afrique constituent une source de préoccupation permanente

Les urgences humanitaires en Afrique constituent une source de préoccupation permanente pour le continent, a déclaré le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat.

Moussa Faki Mahamat, qui s’adressait vendredi au Sommet humanitaire extraordinaire et à la Conférence des donateurs de l’UA, a dit que les urgences humanitaires en Afrique étaient nombreuses, diverses et géographiquement dispersées, et étaient devenues une source permanente de préoccupation.

Il a précisé que dans les 15 pays membres de l’UA les plus touchés, 113 millions de personnes attendaient une aide d’urgence en 2022.

L’Est du continent et la Corne de l’Afrique accueillent actuellement 4,5 millions de réfugiés, dont plus de 75% ont été affectés par la réduction des rations alimentaires en 2021, a-t-il indiqué.

En Afrique de l’Ouest et centrale, 58 millions de personnes étaient en situation d’insécurité alimentaire, ce qui constitue le niveau le plus élevé depuis 2016, a estimé le président de l’UA.

Avec AP Xinhua

Le président nigérien participe au sommet extraordinaire des chefs d’Etat de l’UA à Malabo, en Guinée Equatoriale sur les défis humanitaires en Afrique

Le président nigérien Mohamed Bazoum a quitté Niamey vendredi pour Malabo, en Guinée équatoriale, pour participer au Sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) axé essentiellement sur les défis humanitaires auxquels est confronté le continent, a annoncé la présidence nigérienne.

Dans la capitale équato-guinéenne, les dirigeants africains vont participer, pendant deux jours, successivement au sommet humanitaire extraordinaire et à la conférence des donateurs dès vendredi puis au sommet extraordinaire sur le terrorisme et les changements anticonstitutionnels de gouvernement (UCG) samedi prochain, selon un document du service de presse de la présidence.

Avec AP Xinhua

La dégradation de la situation sécuritaire retarde l’aide humanitaire après la mort de 35 civils en RDC, selon l’ONU

Des humanitaires de l’ONU ont déclaré lundi que 35 civils avaient été tués dans la province d’Ituri, en République démocratique du Congo (RDC), et ont souligné que la dangerosité de la situation actuelle perturbait l’acheminement de l’aide humanitaire dans la région.

Les 35 personnes tuées la semaine dernière dans les territoires de Djugu et d’Irumu comprenaient un déplacé et 19 personnes récemment rentrées chez elles, a indiqué le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Avec AP Xinhua

Centrafrique : deux humanitaires blessés dans une attaques d’un groupe armé

Deux humanitaires ont été blessés dimanche dans une attaque attribuée à un groupe armé dans la préfecture de Basse-Kotto, dans le centre-sud de la République centrafricaine, a-t-on appris de sources concordantes.

Un véhicule à bord duquel se trouvaient quatre personnes du Community Humanitarian Emergency Board (COHEB), une organisation humanitaire et partenaire des Nation Unies, et un consultant du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), a été attaqué à 45km de la sous-préfecture d’Alindao par un groupe rebelle assimilé aux éléments de l’Unité pour la paix en Centrafrique (UPC), deux occupants ayant été blessés, a indiqué à Xinhua Victor Ouiabona, sous-préfet d’Alindao.

Avec AP Xinhua

Poutine et le président du Conseil européen discutent par téléphone des questions humanitaires en Ukraine (Kremlin)

Le président russe Vladimir Poutine et le président du Conseil européen Charles Michel ont discuté lundi des questions humanitaires en Ukraine lors d’une conversation téléphonique, a déclaré le Kremlin dans un communiqué.

Au cours de leur entretien, M. Poutine a souligné que l’armée russe prend toutes les mesures possibles pour sauver la vie des civils et que la principale menace vient des nationalistes ukrainiens, qui « utilisent la tactique des terroristes en se cachant derrière les civils », indique le communiqué.

Avec AP Xinhua

Kiev refuse des couloirs humanitaires proposés par Moscou

Kiev refuse les couloirs humanitaires vers la Biélorussie et la Russie proposés par Moscou pour l’évacuation des civils de villes bombardées, a annoncé lundi la vice-Première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk.

« Ce n’est pas une option acceptable », a-t-elle déploré. Selon elle, les civils appelés par les Russes à être évacués des villes de Kharkiv, Kiev, Marioupol et Soumy « n’iront pas au Bélarus pour ensuite prendre l’avion et aller en Russie ».

Avec AFP

Mali : plus de 1,2 millions de personnes confrontés à la faim en 2021 dans le pays, selon des organisations humanitaires

Plus de 1, 2 millions de personnes sont confrontées à la faim en 2021 au Mali, a indiqué une coalition de 22 organisations humanitaires travaillant dans le pays dans une déclaration publiée jeudi.

« Ce nombre a presque triplé en un an », a-t-elle précisé, en liant cette situation aux « triples impacts » de la montée de l’insécurité, des sécheresses et de la Covid-19.

Dans un rapport publié le 26 novembre dernier, le Cadre harmonisé des opérations humanitaires a souligné que 1.244.906 personnes font face à une crise alimentaire et que 3.585.989 personnes étaient sous pression. « 1.971.000 personnes seront confrontées à une crise alimentaire si rien n’est fait et 4.533.157 personnes seront sous pression entre juin et août 2022 », a alerté ce cadre harmonisé.

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :