Le secrétaire général de l’ONU espère la réussite des législatives du 17 décembre en Tunisie

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a espéré la réussite des prochaines élections législatives en Tunisie, prévues pour le 17 décembre prochain.

Selon un communiqué publié mardi par le ministère tunisien des Affaires étrangères, M. Guterres a donné ce commentaire lors de son entretien à New York avec le chef de la diplomatie tunisienne, Othman Jerandi, au terme des travaux de la 77e session de l’Assemblée générale de l’ONU.

A cette occasion, M. Guterres a réitéré l’appui de l’ONU au peuple tunisien et à la Tunisie. « L’ONU se range aux côtés de la Tunisie », a-t-il dit.

M. Guterres s’est par ailleurs félicité des efforts déployés par la Tunisie pour traiter les différentes questions lors de cette session de l’Assemblée générale, telles que la lutte contre les répercussions de la pandémie de la COVID-19, la crise alimentaire mondiale et les défis liés aux changements climatiques.

Avec AP Xinhua

Congo-Brazzaville : fin de la campagne pour les élections législatives et locales

La campagne pour les élections législatives couplées aux élections locales du 10 juillet en République du Congo, a pris fin sur l’ensemble du territoire national, a appris Xinhua samedi à Brazzaville, de source proche de la Commission nationale électorale indépendante (CNEI).

Les banderoles et affiches, les tee-shirts et autres gadgets aux effigies des candidats ont été retirés samedi matin à Brazzaville, qui a retrouvé son calme habituel, après deux semaines de campagne au cours desquelles les différents candidats ont organisé des caravanes motorisées, des meetings, des concerts publics de musique, pour convaincre les électeurs dans leurs circonscriptions respectives.

« Dans l’ensemble, la campagne s’est déroulée sans incidents majeurs, partout sur le territoire national, sauf à Ouesso2 (nord-ouest du Congo) où un candidat a tenu des propos incitant à la division et qui a été retiré », a déclaré à Xinhua un membre de la CNEI.

Avec AP Xinhua

Congo-Brazzaville : plus de 2.000 candidats aux élections législatives

La campagne pour les élections législatives, auxquelles se présenteront plus de 2.000 candidats, a été ouverte ce vendredi sur l’ensemble du territoire de la République du Congo, selon le ministère de l’Administration du territoire, de la Décentralisation et du Développement local.

Le Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir) est celui qui a présenté le plus de candidats, soit 127 candidats. Il est suivi par l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), premier parti de l’opposition, qui a présenté 45 candidats.

A Brazzaville, des banderoles aux effigies des candidats sont visibles partout sur les murs, des carrefours, des ronds-points et des grandes places publiques.

Tous ces candidats briguent les 151 sièges de l’Assemblée nationale. Dans la législature finissante, plus de 90% des sièges sont détenus par le PCT et ses alliés de la majorité présidentielle.

Avec AP Xinhua

Législatives sénégalaises : huit listes de candidats retenues (arrêté ministériel)

Huit listes de candidats ont été autorisées à prendre part aux élections législatives prévues le 31 juillet prochain au Sénégal, aux termes d’un arrêté du ministère de l’Intérieur rendu public lundi soir.

Celui-ci rejette toutefois la liste des suppléants au scrutin proportionnel présentée par la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY, majorité) et la liste des titulaires au scrutin proportionnel présentée par la coalition Yewwi askan wi (YAW, opposition la plus significative) pour le non-respect de certaines dispositions du Code électoral.

La première n’a pas respecté les dispositions relatives à la parité, tandis que la seconde n’a pas pu procéder au remplacement de l’un de ses candidats, frappé d’inéligibilité.

Avec AP Xinhua

Guinée-Bissau : les élections législatives fixées au 18 décembre 2022 (décret)

Le président bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo a annoncé lundi avoir pris un décret fixant la date des élections législatives en Guinée-Bissau au 18 décembre 2022.

Cette décision fait suite à la dissolution de l’Assemblée nationale populaire (parlement), décidée également ce lundi suite à un décret.

Si la dissolution du parlement met fin au mandat du gouvernement, le président a assuré que « les postes du Premier ministre, Nuno Gomes Nabiam et du vice-Premier ministre, Soares Sambu, sont maintenus jusqu’aux prochaines élections législatives ».

Avec AP Xinhua

Bénin/Elections législatives : la fièvre électorale monte dans les états-majors des partis

A moins de neuf mois des prochaines élections législatives du Bénin prévues pour le 8 janvier 2023, la fièvre électorale monte déjà dans les états-majors des partis politiques de la mouvance au pouvoir et de l’opposition, où les leaders rivalisent d’ardeurs et de stratégies pour la conquête des électeurs, a constaté jeudi Xinhua à Cotonou.

D’après le nouveau code électoral en vigueur au Bénin, les députés à l’Assemblée nationale sont élus au suffrage universel direct au scrutin de liste à la représentation proportionnelle pour un mandat de cinq ans dans 24 circonscriptions correspondant aux limites des départements.

Ainsi, pour présenter une liste de candidature crédible aux électeurs béninois, les deux grandes forces politiques de la mouvance au pouvoir, le Bloc républicain et l’Union progressiste, ont déjà défini les critères d’éligibilités des candidats, qui seront positionnés sur la liste de chacune de leurs formations.

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :