Zelensky appelle le chef de l’ONU à « sauver » les blessés d’Azovstal à Marioupol

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé mercredi le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres à aider à « sauver » les blessés se trouvant sur le site de aciérie d’Azovstal, assiégée et bombardée par les troupes russes.

« La vie des gens qui restent là-bas est en danger (…) Nous demandons votre aide pour les sauver », a indiqué Volodymyr Zelensky, cité par son service de presse, lors d’un entretien téléphonique avec Antonio Guterres alors que selon Kiev des centaines de militaires et de civils, dont des dizaines d’enfants, se trouvent dans des galeries souterraines de ce site.

Avec AFP

Poutine accuse Kiev d’empêcher la reddition des combattants ukrainiens

Le président russe Vladimir Poutine a affirmé vendredi que Kiev refusait que les derniers soldats ukrainiens retranchés dans la zone industrielle d’Azovstal, dans le port assiégé de Marioupol, se rendent.

« La vie de tous les militaires ukrainiens, combattants nationalistes et mercenaires étrangers est garantie s’ils déposent les armes (…) Mais le régime de Kiev n’autorise pas cette possibilité », a dit M. Poutine, selon un communiqué du Kremlin résumant un échange téléphonique avec le président du Conseil européen, Charles Michel.

La veille, le chef de l’Etat russe a ordonné d’assiéger l’immense site industriel d’Azovstal, où se trouvent 2.000 militaires selon Moscou, mais pas d’y donner l’assaut pour préserver la vie de soldats russes.

Vendredi, Vladimir Poutine a en outre jugé « irresponsables les déclarations de représentants de l’UE sur la nécessité de régler la situation en Ukraine par la voie militaire, ainsi que le fait d’ignorer de nombreux crimes de guerre ukrainiens ».

Avec AFP

Ukraine : Macron annonce une « opération humanitaire exceptionnelle » à Marioupol

« Nous allons lancer une opération humanitaire avec la Grèce et la Turquie pour évacuer tout ceux qui veulent quitter Marioupol, annonce Emmanuel Macron. Nous organiserons les choses dans les meilleures conditions possibles. Cette ville de plus de 400.000 habitants n’a plus que 150.000 habitants qui vivent dans des conditions catastrophiques. »

« Nous sommes en train de la conduire, il y a eu des discussions concrètes avec le maire de Marioupol. On le fait en transparence avec le président Zelensky et les autorités ukrainiennes. Et nous allons ensuite négocier avec la partie Russe. Nous nous mettons en capacité de le faire dans les tous prochains jours. J’aurai une nouvelle discussion avec Vladimir Poutine dans les 48h pour en sécuriser les détails », ajoute le président français.

Avec AFP

En direct – Guerre en Ukraine : l’ Ukraine rejette l’ultimatum russe de capituler à Marioupol

L’Ukraine a rejeté dans la nuit de dimanche à lundi l’ultimatum de la Russie exigeant la capitulation de la ville assiégée de Marioupol.

Le ministère de la Défense russe avait appelé l’Ukraine à « déposer ses armes » et exigé une « réponse écrite » à son ultimatum avant lundi 5h, au nom de la sauvegarde des habitants et des infrastructures de la ville de Marioupol.

« Il n’est pas question de parler de reddition ou de déposer les armes. Nous en avons déjà informé la partie russe », a déclaré le vice-Première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk au journal Ukrayinskaya Pravda.

Avec AFP

Théâtre de Marioupol bombardé: un blessé grave et pas de morts

Le bombardement mercredi d’un théâtre de Marioupol par des troupes russes, selon Kiev, a fait au moins un blessé grave, mais pas de morts, a indiqué le conseil municipal dans son premier bilan sur ce drame.

« Selon des informations préliminaires, il n’y a pas de morts. Mais il y a des informations sur une personne très grièvement blessée », a indiqué sur Telegram le conseil municipal de cette ville du sud-est de l’Ukraine.

« Le dégagement des débris se poursuit dans la mesure du possible et les informations sur les victimes seront complétées », a précisé le conseil.

Avec AFP

Ukraine : 20.000 personnes évacuées mardi de Marioupol assiégée

Quelque 20.000 personnes ont pu quitter mardi Marioupol, grande ville portuaire du sud-est de l’Ukraine assiégée par les forces russes, en empruntant un couloir humanitaire, a annoncé la présidence.

« Aujourd’hui, environ 20.000 personnes ont quitté Marioupol en voiture en utilisant un couloir humanitaire. Sur les 4000 voitures qui ont quitté la ville, 570 sont déjà arrivées à Zaporojie », à quelque 230 km au nord-ouest, a déclaré dans un communiqué l’adjoint au chef de l’administration présidentielle ukrainienne, Kyrylo Timochenko.

Avec AFP

Paris dénonce comme des « mensonges » les accusations de Moscou sur les violations du droit humanitaire par l’Ukraine

Les accusations de Vladimir Poutine sur des « violations flagrantes » du droit humanitaire par les forces ukrainiennes sont « des mensonges », a réagi l’Élysée à la suite d’un nouvel échange samedi entre le président russe, Emmanuel Macron et Olaf Scholz.

Au cours de cet appel téléphonique d’une heure et demie, le président français et le chancelier allemand ont de nouveau appelé la Russie à « un cessez-le-feu immédiat » et à « lever le siège » de Marioupol où la situation est « humainement insoutenable », a indiqué la présidence française.

Avec AFP

Le président Zelensky accuse Moscou d’une « attaque » sur un couloir humanitaire vers Marioupol

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé vendredi l’armée russe d’empêcher l’évacuation de civils des villes encerclées de Marioupol et Volnovakha (sud-est) et d’avoir mené une attaque sur le trajet prévu d’un couloir humanitaire.

« Les troupes russes n’ont pas cessé le feu. Malgré tout, j’ai décidé d’envoyer un convoi de véhicules vers Marioupol, avec de la nourriture, de l’eau, des médicaments {…} Mais les occupants ont lancé une attaque de char exactement là où devait passer ce couloir », a-t-il affirmé, dans une vidéo.

Avec AFP

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :