Mauritanie : l’OTAN veut intensifier ses relations avec Nouakchott

Le secrétaire général adjoint délégué pour les Affaires politiques et la politique de sécurité de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), Javier Colomina, en visite en Mauritanie, a annoncé mardi soir à Nouakchott l’engagement de l’OTAN à intensifier ses relations avec la Mauritanie, « un pays pivot de la région (du Sahel) ».

« La Mauritanie est un acteur clé en Afrique du Nord et au Sahel. A ce titre, elle devient un interlocuteur incontournable sur les questions de sécurité », a indiqué M. Colomina, précisant que la coopération seraient notamment renforcée dans les domaines tels que « la gestion des crises, la lutte contre l’extrémisme, la formation militaire et le stockage sûr des munitions ».

L’objectif des deux parties est « d’assurer un environnement sûr et stable » au Sahel, une région marquée par une « situation d’insécurité et d’instabilité politique », a-t-il expliqué.

Avec AP Xinhua

Le président turc exhorte la Suède et la Finlande à répondre aux préoccupations sécuritaires d’Ankara

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s’est entretenu samedi avec les dirigeants de la Suède et de la Finlande, exhortant les deux pays candidats à l’OTAN à répondre aux préoccupations de la Turquie en matière de sécurité.

Lors d’un entretien téléphonique, M. Erdogan a dit à la Première ministre suédoise, Magdalena Andersson, que le pays nordique devait mettre fin à son soutien politique, financier et en armement aux « organisations terroristes », a indiqué le bureau présidentiel turc dans un communiqué.

La Turquie attend de la Suède qu’elle prenne des mesures concrètes pour répondre à ses préoccupations concernant le Parti des travailleurs du Kurdistan (PTK) et ses extensions en Syrie et en Irak, a noté M. Erdogan.

Avec AP Xinhua

La Finlande et la Suède ont soumis leurs demandes d’adhésion à l’Otan

La Finlande et la Suède ont soumis mercredi leurs demandes d’adhésion à l’Otan, des consultations étant en cours entre les Alliés pour lever l’opposition de la Turquie à l’intégration des deux pays nordiques dans l’Alliance.

« C’est un moment historique à un moment critique pour notre sécurité », a déclaré le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg, qui a reçu les demandes d’adhésion présentées par les ambassadeurs de deux pays. « Nous espérons conclure rapidement » le processus, a-t-il ajouté.

Avec AFP

La Russie s’inquiète de la décision de la Finlande et de la Suède d’adhérer à l’OTAN

Le Kremlin a déclaré lundi qu’il s’inquiétait de la décision de la Finlande et de la Suède d’adhérer à l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), et étudierait de près toutes les implications d’une telle démarche.

« Nous avons déjà indiqué que (…) c’est un dossier que nous suivons de très près », ont rapporté les médias locaux, citant le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

M. Peskov a annoncé que Moscou analyserait toutes les conséquences possibles d’une telle décision et prendrait en compte toutes les préoccupations en matière de sécurité nationale.

Il a ajouté que « l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’OTAN » ne renforcerait pas ni n’améliorerait l’architecture sécuritaire européenne en aucune manière.

Avec AP Xinhua

L’Ukraine « peut gagner » la guerre, affirme Stoltenberg

L’Ukraine « peut gagner » la guerre contre la Russie, qui « ne se déroule pas » comme Moscou l’avait prévu, a estimé dimanche Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan.

« Son offensive majeure dans le Donbass est au point mort, la Russie n’atteint pas ses objectifs stratégiques », a-t-il jugé à l’issue d’une réunion informelle des ministres des Affaires étrangères de l’Otan, assurant que Kiev « peut gagner » cette guerre.

Avec AFP

La Russie met en garde la Suède et la Finlande contre l’adhésion à l’OTAN

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Alexander Grushko , a rappelé que la Russie prendra des mesures de sécurité si la Suède et la Finlande décident de rejoindre l’OTAN.

Selon Reuters, le ministre Grushko a déclaré que leur adhésion à l’alliance militaire entraînerait « les conséquences les plus indésirables ».

La ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss , a répondu que « la Suède et la Finlande sont libres de choisir leur avenir sans ingérence – le Royaume-Uni soutiendra tout ce qu’ils décideront ».

L’Otan va équiper l’Ukraine contre la menace chimique et nucléaire

L’Otan va fournir à l’Ukraine des équipements de protection contre les menaces chimiques, biologiques et nucléaires et va également protéger ses forces déployées sur le flanc oriental contre ces menaces, a annoncé ce jeudi le secrétaire général de l’Alliance à l’issue d’un sommet extraordinaire des dirigeants de l’Alliance.

Jens Stoltenberg avait annoncé un peu plus tôt que l’Otan allait déployer quatre nouveaux groupements tactiques en Roumanie, en Hongrie, en Bulgarie et en Slovaquie pour renforcer ses défenses sur son flanc oriental.

Avec AFP

Volodymyr Zelensky invité à s’exprimer par visioconférence au sommet de l’Otan jeudi

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky est invité à s’adresser par visioconférence aux dirigeants des pays de l’Otan qui se réunissent jeudi pour un sommet extraordinaire consacré à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, a-t-on appris mardi auprès de l’Alliance atlantique.

« Ce sera l’occasion pour les dirigeants des pays alliés d’entendre directement le président Zelensky parler de la situation catastrophique dans laquelle se trouve le peuple ukrainien en raison de l’agression de la Russie ».

A indiqué un responsable de l’Otan, ajoutant que les Alliés, qui fournissent « une quantité importante d’équipements militaires essentiels » à l’Ukraine, examineront ce qu’ils « peuvent faire de plus pour renforcer » leur soutien.

Avec AFP

Sommet extraordinaire de l’Otan en présence Joe Biden le 24 mars à Bruxelles

Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg a annoncé mardi avoir convoqué un sommet extraordinaire des dirigeants des pays de l’Alliance le 24 mars à Bruxelles, où se tiendra aussi une réunion des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE en présence de Joe Biden.

Le sommet de l’Otan portera « sur les conséquences de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, notre ferme soutien à l’Ukraine, et le renforcement de la dissuasion et de la défense de l’Otan face à une nouvelle réalité pour notre sécurité », a déclaré Jens Stoltenberg dans un communiqué.

« En cette période critique, l’Amérique du Nord et l’Europe doivent continuer à faire front ensemble au sein de l’Otan ».

Avec AFP

Zelensky, « Il faut reconnaître » que l’Ukraine ne pourra pas intégrer l’Otan

« Il faut reconnaître » que l’Ukraine ne pourra pas adhérer à l’Otan, a déclaré mardi le président ukrainien Volodymyr Zelensky alors que ce dossier est un des motifs avancés par la Russie pour justifier son invasion du pays.

« Nous avons entendu pendant des années que les portes étaient ouvertes, mais nous avons aussi entendu que nous ne pourrions pas adhérer. C’est la vérité et il faut le reconnaître », a déclaré le président ukrainien en visio-conférence pendant une réunion des dirigeants des pays de la Joint Expeditionary Force, une coalition menée par la Grande-Bretagne.

Avec AFP

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :