Le président kenyan nomme son prédécesseur Kenyatta émissaire pour la paix en Ethiopie et dans la région des Grands Lacs

Le président kenyan tout juste investi, William Ruto, a annoncé mardi qu’il avait nommé son prédécesseur Uhuru Kenyatta au poste d’émissaire pour la paix en Ethiopie et dans la région des Grands Lacs.

S’exprimant lors de sa cérémonie de prestation de serment à Nairobi, la capitale du Kenya, M. Ruto a déclaré que M. Kenyatta avait accepté de continuer à présider les discussions sur les initiatives de paix dans la grande région de l’Afrique de l’Est.

« Je me suis engagé à ce que le gouvernement du Kenya et moi-même, en particulier, soutiendrions ces initiatives qui seront présidées par le président Uhuru Kenyatta », a-t-il affirmé.

Avec AP Xinhua

L’Union africaine affirme que la paix et la sécurité s’améliorent sur le continent

La situation de la paix et de la sécurité en Afrique s’améliore grâce aux efforts collectifs visant à réduire les conflits nationaux et transnationaux, a affirmé jeudi un responsable de l’Union africaine (UA).

Lors d’un symposium organisé à Nairobi, capitale kényane, Christopher Suna Kayoshe, directeur par intérim de la Division du désarmement, de la démobilisation et de la réintégration et de la réforme du secteur de la sécurité de l’UA, a estimé que les cas de changements anti-constitutionnels de gouvernement, qui sont un facteur clé de l’insécurité, ont également diminué.

M. Suna Kayoshe a indiqué que l’UA a également intensifié ses efforts pour déployer des artisans de la paix et de la sécurité afin de répandre la paix sur le continent.

Les chefs d’Etat des pays membres de l’UA ont pris l’engagement politique d’éradiquer l’insécurité, car elle compromet le programme de développement de la région, a-t-il ajouté.

Il a fait remarquer que l’UA a également renforcé ses efforts pour s’attaquer aux causes profondes de l’insécurité sur le continent.

Avec AP Xinhua

RDC/Rwanda : Denis Sassou Nguesso plaide pour le retour de la paix entre les deux voisins

Le président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, a plaidé dimanche soir à Oyo, sa ville natale à quelque 400km au nord de Brazzaville, capitale du pays, pour un retour à la paix entre la République démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda.

« Tout devrait être mis en œuvre pour ramener la paix, emmener les dirigeants des deux pays (RDC et Rwanda) à privilégier le dialogue », a déclaré le président Sassou Nguesso à la presse, à l’issue d’une visite à Oyo de son homologue de la RDC, Félix Tshisekedi.

« Nous avons eu des entretiens fructueux (…) Nous allons rapidement surmonter cette difficulté et ramener le dialogue entre les dirigeants des deux pays (RDC et Rwanda) », a-t-il ajouté, se disant « confiant » sur la résolution de cette crise.

De son côté, le président Tshisekedi a rappelé ses « nombreux efforts entrepris pour la paix », depuis son accession au pouvoir, soulignant que « malgré les manœuvres de déstabilisation de son pays par des groupes terroristes tel que le M23 (Mouvement du 23 mars), la RDC défendrait toujours sa souveraineté ».

Avec AP Xinhua

Cameroun : des dignitaires religieux appellent au retour de la paix dans le pays

Des dignitaires religieux du Cameroun ont appelé dimanche au retour de la paix dans le pays.

Dans la capitale, Yaoundé, l’archevêque catholique Jean Mbarga a appelé à mettre fin aux conflits, à la haine et à l’injustice, et à construire des communautés pacifiques pleines de fraternité et de cohésion sociale.

« Nous sommes des forces paisibles, debout et appelées à travailler, car nous avons un pays à bâtir, des communautés et des familles à faire croître », a-t-il déclaré.

D’autres religieux tels que le pasteur Félix Noumeni Djomo ont invité les fidèles à faire preuve de piété, de tolérance et d’esprit de vivre-ensemble.

Avec AP Xinhua

Sénégal : ouverture lundi à Dakar du 9e Forum mondial de l’eau

Le 9e Forum mondial de l’eau s’ouvrira lundi dans la nouvelle ville de Diamniadio, à 50 km de la capitale sénégalaise Dakar, sous le thème « Sécurité de l’eau pour la paix et le développement ».

Plusieurs chefs d’Etat, des responsables d’institutions internationales, des décideurs et des universitaires sont notamment attendus à cette rencontre. Prévue sur six jours, elle se tiendra pour la première fois de son histoire dans un pays d’Afrique subsaharienne.

Plus grand événement mondial sur l’eau, le forum est organisé tous les trois ans depuis 1997 par le Conseil mondial de l’eau, en partenariat avec un pays hôte. Ainsi, la 9e édition devait normalement se tenir en mars 2021 au Sénégal mais elle a été décalée d’une année à cause de la pandémie de Covid-19.

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :