L’ONU finance un projet pour prévenir les conflits à la frontière Côte d’Ivoire-Burkina Faso

Les populations à la frontière entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso vont bénéficier d’un projet financé par l’ONU pour renforcer la gouvernance et prévenir les conflits dans cette région menacée par les djihadistes.

Le projet a été officiellement lancé par les autorités ivoiriennes et burkinabè mercredi à Laléraba, un village du nord de la Côte d’Ivoire, frontalier avec le Burkina Faso.

D’un montant global de 2,6 milliards de francs CFA (3,6 millions d’euros) et prévu pour s’achever en décembre 2023, le projet transfrontalier va profiter à plus de 20.000 personnes de 18 villages des régions des Cascades (sud-ouest du Burkina Faso) et du Tchologo et du Boukani (nord et nord-est ivoirien), selon un communiqué de l’ONU.

« Outre le renforcement de la cohésion sociale entre les communautés le long de la frontière, puis entre ces communautés et les forces de défense et de sécurité, le projet a également pour objectif d’améliorer les services », indique le communiqué qui relève que dans ces régions l’accès aux services sociaux de base, tels que l’éducation, l’eau, la santé et les services de protection sociale, reste un défi majeur.

Avec AP Xinhua

Côte d’Ivoire : lancement d’un vaste projet de renforcement de la sécurité alimentaire

Le gouvernement ivoirien a lancé mercredi un vaste projet visant à renforcer la sécurité alimentaire par la valorisation des potentialités agricoles, l’augmentation des taux de transformation industrielle des produits agricoles, l’amélioration du revenu des producteurs et la création d’emplois.

Dans le nord du pays, le projet dit Pôle agro-industriel ou Agropole Nord, d’un coût de 167 milliards de francs CFA (257 millions de dollars) a ainsi officiellement été lancé par le Premier ministre Patrick Achi à Sinématiali (590km d’Abidjan).

Le projet, dont les travaux dureront quatre ans, va cibler les filières mangue, oignon, anacarde, karité, riz, maïs, maraîchers, viande et aquaculture. Il prévoit la création de 300 PME, des programmes d’incubation de 1.000 jeunes qui devraient permettre de toucher directement plus de 400.000 autres et plus de 1,2 million d’Ivoiriens indirectement.

Concrètement, Agropole Nord comprend notamment l’aménagement d’un agro-parc de 100 hectares, la création d’une unité de transformation et de conditionnement de la mangue, ainsi que la réhabilitation de six barrages hydro-agricoles et de 55 étangs piscicoles.

Avec AP Xinhua

La CEDEAO travaille à une liaison maritime entre ses pays membres et le Cap-Vert

Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), Jean-Claude Kassi Brou, en visite officielle au Cap-Vert, a assuré jeudi à Praia que l’organisation régionale travaille à la réalisation du projet de liaison maritime entre le Cap-Vert et les autres pays de la sous-région ouest-africaine.

« Nous avons le projet de liaison maritime qui est déjà décidé, les études ont déjà commencé, nous voulons le mettre en pratique rapidement. Le Cap-Vert importe d’Europe, du Brésil, et tout va bien, mais il faut s’assurer que les pays dans la région bénéficient du marché cap-verdien », a déclaré M. Brou, au sortir d’une audience avec le ministre cap-verdien des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration régionale, Rui Figueiredo Soares.

Le commerce entre le Cap-Vert avec les pays membres de la CEDEAO représente 2% des échanges de l’archipel là où la moyenne des échanges entre les Etats de la communauté est de 15%.

Avec AP Xinhua

Le Conseil de sécurité de l’ONU n’a pas adopté le projet de résolution sur l’Ukraine

Le Conseil de sécurité des Nations Unies n’a pas adopté vendredi un projet de résolution sur l’Ukraine.

Ce texte, proposé par les Etats-Unis et l’Albanie, a été rejeté en raison du veto de la Russie, membre permanent.

Tout vote négatif, soit un veto, d’un des cinq membres permanents du conseil signifie l’échec du projet de résolution soumis.

Avec AP Xinhua

Tchad : le projet de budget 2022 prévoit un déficit de plus de 13 millards de francs CFA

Le projet de loi de finances 2022, adopté mardi par le conseil des ministres du Tchad, prévoit un déficit de 13,2 milliards de francs CFA (près de 23 millions de dollars), a annoncé mercredi le ministre de la Communication, Abderaman Koulamallah.

Pour combler ce déficit budgétaire, l’Etat tchadien entend recourir à la Facilité élargie de crédit dans le cadre de son programme avec le Fonds monétaire international, ainsi qu’à des appuis des partenaires au développement, a indiqué M. Koulamallah.

Avec AP Xinhua

France : un projet d’attentat pendant les fêtes déjoué en Ile-de-France

Un projet d’attentat terroriste pendant les fêtes a été déjoué en Ile-de-France par la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI), selon une information du quotidien Le Parisien publiée mercredi.

Deux hommes radicalisés de 23 ans prévoyaient de faire une attaque au couteau en région parisienne pendant les fêtes de fin d’année, selon Le Parisien.

Les deux individus ont été interpellés le 29 novembre dernier à Meaux (Seine-et-Marne) et au Pecq (Yvelines) par des policiers de la DGSI.

Avec AP Xinhua

La Tunisie prévoit adhérer à l’accord de création de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures

Présidant un conseil ministériel au palais de Carthage (banlieue nord de Tunis), le président tunisien, Kaïs Saïed, a examiné une série de projets de loi et décrets présidentiels, dont celui approuvant l’adhésion de la Tunisie à l’accord portant création de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (BAII), a-t-on appris jeudi auprès de la présidence de la République tunisienne.

D’après la même source, le président Kaïs Saïed a examiné, également à l’ordre du jour du conseil ministériel, un projet de décret portant approbation de l’accord conclu, le 31 mai 2021, entre le gouvernement tunisien et le gouvernement de la République de Corée portant sur un prêt du Fonds de coopération coréen pour le développement économique.

Avec AP Xinhua

Les ministres israéliens approuvent un projet de loi limitant le mandat du Premier ministre

Les ministres israéliens ont approuvé dimanche à l’unanimité un projet de loi visant à limiter le mandat d’un Premier ministre à un maximum de huit ans.

Le Comité ministériel sur la législation a apporté son soutien à ce projet de loi, qui a été présenté par le ministre de la Justice Gideon Saar, selon un communiqué publié par son cabinet.

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :