Crime de guerre en Ukraine : le soldat russe plaide coupable

Le soldat russe âgé de 21 ans a plaidé coupable au cours d’une série de questions liminaires.

A la question « comprenez-vous les chefs d’accusation »? » le jeune homme a répondu « oui ».

La même réponse donnée aux question suivantes « vous reconnaissez-vous coupable? », et « vous reconnaissez-vous entièrement coupable? ».

Avec AFP

La Russie annonce l’expulsion de 34 diplomates français

Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé mercredi qu’il expulsait 34 diplomates français, en représailles aux 35 agents diplomatiques russes renvoyés chez eux par la France début avril.

L’ambassadeur de France à Moscou a été convoqué mercredi au ministère russe des Affaires étrangères et s’est vu remettre une note signifiant que « 34 collaborateurs des établissements diplomatiques français en Russie ont été déclarés « persona non grata » », a indiqué la diplomatie russe dans un communiqué. Ils doivent quitter la Russie d’ici deux semaines, selon la même source.

Avec AFP

L’Ukraine « peut gagner » la guerre, affirme Stoltenberg

L’Ukraine « peut gagner » la guerre contre la Russie, qui « ne se déroule pas » comme Moscou l’avait prévu, a estimé dimanche Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan.

« Son offensive majeure dans le Donbass est au point mort, la Russie n’atteint pas ses objectifs stratégiques », a-t-il jugé à l’issue d’une réunion informelle des ministres des Affaires étrangères de l’Otan, assurant que Kiev « peut gagner » cette guerre.

Avec AFP

Les bombardements russes sur Kiev visaient à « humilier l’ONU », selon Zelensky

Les bombardements russes sur Kiev, en pleine visite du secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, visaient à « humilier l’ONU », a estimé jeudi le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

« Cela en dit long sur la véritable attitude de la Russie envers les institutions internationales, sur les efforts des dirigeants russes pour humilier l’ONU et tout ce que l’organisation représente », a déclaré M. Zelensky dans une vidéo postée sur sa chaîne Telegram.

Avec AFP

À Moscou, Guterres plaide pour un cessez-le-feu « dans les plus brefs délais »

Le chef des Nations unies Antonio Guterres a plaidé mardi, lors d’un déplacement à Moscou, pour un cessez-le-feu en Ukraine « dans les plus brefs délais ».

« Ce qui nous intéresse beaucoup, c’est de trouver les moyens de créer les conditions pour un dialogue efficace, créer les conditions pour un cessez-le-feu dans les plus brefs délais », a déclaré M. Guterres avant des discussions avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

Avec AFP

La Russie met en garde contre un danger « réél » d’une Troisième guerre mondiale

Dans un contexte de tensions sans précédent entre la Russie et les Occidentaux en raison de l’offensive russe en Ukraine, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a mis en garde contre le danger « réel » d’une troisième guerre mondiale.

« Le danger est grave, il est réel, on ne peut pas le sous-estimer », a déclaré M. Lavrov, cité par l’agence Interfax. Quant au conflit en Ukraine, il s’est dit confiant sur le fait que « tout va bien sûr finir par la signature d’un accord ».

« Mais les modalités de cet accord dépendront de la situation des combats sur le terrain, au moment où cet accord deviendra une réalité », a ajouté M. Lavrov.

Avec AFP

Zelensky appelle le monde à « se préparer » à une possible attaque nucléaire russe

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé samedi le monde à « se préparer » pour l’éventuelle utilisation par la Russie de ses armes nucléaires, lors d’un entretien avec plusieurs médias ukrainiens.

« Nous ne devrions pas attendre le moment où la Russie décidera d’utiliser ses armes nucléaires. Nous devons nous préparer pour cela », a-t-il déclaré au cours de cette interview retransmise par six sites d’information ukrainiens, ainsi que par la présidence ukrainienne sur Telegram.

Il faut « des médicaments (contre les radiations), des abris antiaériens », a-t-il affirmé. « Il faut leur parler, signer des traités, sévir économiquement. (Les Russes) peuvent utiliser n’importe quelle arme, j’en suis convaincu. »

Avec AFP

Le croiseur russe Moskva a bien été coulé par deux missiles ukrainiens, selon le Pentagone

Le croiseur russe Moskva a bien été coulé par deux missiles ukrainiens, a déclaré vendredi un haut responsable du Pentagone, soulignant que c’est « un gros coup dur » pour la Russie.

« Nous estimons qu’ils l’ont touché avec deux Neptune », a indiqué à quelques journalistes ce haut responsable ayant requis l’anonymat, démentant ainsi la version de Moscou qui affirme que son navire amiral sur le théâtre ukrainien a été « gravement endommagé » par un incendie.

Le haut responsable n’a en revanche pas confirmé les informations selon lesquelles l’armée ukrainienne aurait distrait la défense du Moskva avec un drone d’un côté du navire pendant que les Neptune, des missiles anti-navire ukrainiens, équivalents des Exocet de la Marine française, le frappaient de l’autre côté.

Avec AFP

En Russie: 15 jours de prison pour un critique de l’offensive en Ukraine

L’un des principaux opposants au Kremlin en Russie, Vladimir Kara-Mourza, a été condamné mardi à 15 jours de détention pour « insoumission aux forces de l’ordre », a annoncé à l’AFP son avocat Vadim Prokhorov.

« Le tribunal Khamovnitcheski de Moscou a condamné Vladimir Kara-Mourza à 15 jours de prison, peine maximale, prévue pour l’insoumission aux policiers », a-t-il dit.

Le procès-verbal de son arrestation décrit « un comportement inadéquat de Kara-Mourza qui a changé de direction, accéléré sa marche et a tenté de s’enfuir quand il a vu des policiers », ajoute-t-il. Vladimir Kara-Mourza, âgé de 40 ans, est un ancien journaliste proche de l’opposant Boris Nemtsov, assassiné non loin du Kremlin en 2015, et de Mikhaïl Khodorkovski, ex-oligarque devenu détracteur de Vladimir Poutine.

Avec AFP

La Russie dément une attaque à la roquette sur la gare de Kramatorsk

Le ministère russe de la Défense a démenti vendredi avoir lancé d' »attaque à la roquette » contre une gare de la ville de Kramatorsk, qui, selon les autorités locales, a fait au moins 39 morts.

Les allégations de la partie ukrainienne selon lesquelles la Russie aurait mené l’attaque « sont une provocation et sont absolument fausses », a déclaré le ministère dans un communiqué.

« Le 8 avril, les forces armées russes n’ont effectué aucune mission de tir dans la ville de Kramatorsk », a-t-il ajouté.

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :