Le conflit russo-ukrainien nuit aux performances de l’économie africaine, selon un responsable de l’ONU

Un responsable des Nations Unies a déclaré mardi que le conflit entre l’Ukraine et la Russie affectait négativement les performances de l’économie africaine.

Walid Badawi, représentant du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Kenya, a déclaré que la crise avait entraîné une hausse du coût des produits de base sur le continent.

« De nombreux pays d’Afrique sont des importateurs nets de denrées alimentaires et dépendent fortement des exportations de blé de la Russie et de l’Ukraine. Cette chaîne de valeur a maintenant été affectée, ce qui pourrait entraîner une augmentation de l’insécurité alimentaire », a indiqué M. Badawi à Nairobi, en marge d’un symposium de haut niveau sur la mobilisation de nouveaux investissements en faveur des Objectifs de développement durable (ODD) en Afrique.

Avec AP Xinhua

Poutine approuve des sanctions de représailles dans le cadre du conflit russo-ukrainien

Le président russe Vladimir Poutine a signé mardi un décret pour appliquer des sanctions de représailles à l’encontre d’individus et entités en réponse à leurs « actions inamicales » dans le cadre du conflit russo-ukrainien.

Ces mesures seront prises en représailles par rapport aux « actions inamicales des Etats-Unis, d’Etats étrangers et d’organisations internationales (…) qui visaient à illégalement priver la Russie, les citoyens russes et les entités juridiques russes de leurs droits de propriété ou bien restreindre leurs droits de propriété », avec l’objectif de « préserver les intérêts nationaux de la Russie », selon le décret.

Avec AP Xinhua

Le conflit russo-ukrainien menace les économies africaines, redoute un ministre sud-africain

Le conflit russo-ukrainien menace des économies africaines « déjà meurtries » et va repousser à plus tard le développement dont le continent a besoin, a redouté mardi le ministre sud-africain de l’Energie et des Ressources minérales, Gwede Mantashe.

Le prix du baril de brut dépassant les 100 dollars en raison de ce conflit a un impact à la pompe en Afrique, cette dernière devant importer du pétrole, a-t-il dit lors d’une conférence au Cap, la capitale parlementaire de l’Afrique du Sud.

« Quand (les prix) montent en flèche à cause d’un conflit quelque part en Ukraine, nous en payons le prix à la pompe », a déploré M. Mantashe en évoquant des « prix du carburant très élevés » pour les pays africains.

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :