L’Union africaine affirme que la paix et la sécurité s’améliorent sur le continent

La situation de la paix et de la sécurité en Afrique s’améliore grâce aux efforts collectifs visant à réduire les conflits nationaux et transnationaux, a affirmé jeudi un responsable de l’Union africaine (UA).

Lors d’un symposium organisé à Nairobi, capitale kényane, Christopher Suna Kayoshe, directeur par intérim de la Division du désarmement, de la démobilisation et de la réintégration et de la réforme du secteur de la sécurité de l’UA, a estimé que les cas de changements anti-constitutionnels de gouvernement, qui sont un facteur clé de l’insécurité, ont également diminué.

M. Suna Kayoshe a indiqué que l’UA a également intensifié ses efforts pour déployer des artisans de la paix et de la sécurité afin de répandre la paix sur le continent.

Les chefs d’Etat des pays membres de l’UA ont pris l’engagement politique d’éradiquer l’insécurité, car elle compromet le programme de développement de la région, a-t-il ajouté.

Il a fait remarquer que l’UA a également renforcé ses efforts pour s’attaquer aux causes profondes de l’insécurité sur le continent.

Avec AP Xinhua

L’UA exprime ses profondes inquiétudes face à la dégradation de la situation sécuritaire et humanitaire dans la région du Sahel

L’Union africaine (UA) a exprimé samedi ses profondes inquiétudes face à la détérioration de la situation sécuritaire et humanitaire dans la région du Sahel.

La déclaration a été faite par le Conseil de paix et de sécurité du bloc panafricain dans un communiqué publié samedi à l’issue de sa récente réunion sur la situation au Sahel.

Selon le communiqué, le conseil « exprime sa profonde préoccupation face à la détérioration rapide de la situation sécuritaire, politique et humanitaire dans la région du Sahel, en particulier la poursuite des attentats terroristes et l’augmentation du nombre de morts, ainsi que les défis socio-économiques qui continuent d’affecter le la paix, la stabilité et le développement de la région ».

Il a aussi réitéré la profonde préoccupation de l’UA face à l’expansion de la menace terroriste de la région du Sahel vers les pays du golfe de Guinée, associée aux liens qui se renforcent mutuellement entre le terrorisme et les changements de gouvernement anti-constitutionnels. Le conseil a encore mis en garde contre les défis socio-économiques multidimensionnels qui prévalent tels que les tensions communautaires, le sous-développement, l’impact du changement climatique et la crise humanitaire aggravés par la pandémie de Covid-19.

Avec AP Xinhua

Le gouvernement béninois annonce la création d’un centre pour accueillir les personnes en situation de mendicité

Le gouvernement béninois a annoncé dans un communiqué publié mercredi la mise en place d’un centre de transit dans la commune de Kpomassè, une ville du sud-ouest du pays, pour accueillir les personnes en situation de mendicité.

Le centre qui consiste en un dispositif de dissuasion et de transit des personnes en situation de mendicité, sera basé à Kpomassè-centre, dans les infrastructures actuelles du site ayant abrité par le passé des réfugiés et dont une partie sera réhabilitée, selon la même source.

Avec AP Xinhua

Les dirigeants de la CEDEAO se réunissent pour discuter de la situation au Mali, en Guinée et au Burkina Faso

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a convoqué vendredi une réunion des chefs d’Etat et de gouvernement du bloc régional pour discuter de la situation politique au Mali, en Guinée et au Burkina Faso.

« Nous sommes ici pour faire le point sur la situation de nos trois Etats membres et prendre les décisions appropriées sur la voie à suivre », a déclaré le président de la CEDEAO Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, lors de la session d’ouverture du 5e Sommet extraordinaire de l’Autorité des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO sur la situation politique dans les trois pays.

Avec AP Xinhua

RDC : MSF annonce la fermeture de ses activités dans deux zones dans le nord-est

Médecins sans frontières (MSF) a annoncé ce lundi la fermeture de ses activités dans deux zones, en raison de la situation sécuritaire « intenable », en territoire de Djugu de la province de l’Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).

D’après MSF, cette décision de suspendre ses activités dans la zone de Bambu et celle de Niz est avant tout motivée par l’attaque perpétrée à l’encontre de son convoi humanitaire par des hommes armés non identifiés qui avaient grièvement blessé par balles deux membres de MSF le 28 octobre 2021, en territoire de Djugu.

Avec AP Xinhua

Le conseil onusien des droits de l’Homme va tenir un débat en urgence sur la situation en Ukraine

Le Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies (CDH) a décidé lundi d’organiser un débat en urgence sur la situation en Ukraine, qui se tiendra plus tard cette semaine.

Cette décision fait suite à un vote par appel nominal avec 29 voix pour, cinq contre et 13 abstentions.

A l’ouverture de la session, Antonio Guterres, secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), a indiqué par visioconférence que l’escalade des « opérations militaires » par la Russie en Ukraine menait à une escalade des violations des droits de l’Homme.

Avec AP Xinhua

La patronne du FMI estime que la situation en Ukraine pose un « important risque économique »

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, a estimé vendredi que les événements de cette semaine en Ukraine constituaient « un sujet de grave préoccupation », avertissant que les répercussions du conflit posaient un « important risque économique » pour la région et le monde.

« Je suis très préoccupée par ce qui se passe en Ukraine et, avant tout, par les conséquences pour des gens innocents. Cela ajoute un important risque économique pour la région et le monde », a-t-elle tweeté.

« Le conflit a également un grave impact économique, qui s’aggravera avec le temps », a ajouté Mme Georgieva dans un communiqué, notant que cette crise survenait à un moment « délicat », alors que l’économie mondiale se remet des ravages de la pandémie de nouveau coronavirus, ce qui « menace de réduire à néant certains de ces progrès ».

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :