Congo-Brazzaville : fin de la campagne pour les élections législatives et locales

La campagne pour les élections législatives couplées aux élections locales du 10 juillet en République du Congo, a pris fin sur l’ensemble du territoire national, a appris Xinhua samedi à Brazzaville, de source proche de la Commission nationale électorale indépendante (CNEI).

Les banderoles et affiches, les tee-shirts et autres gadgets aux effigies des candidats ont été retirés samedi matin à Brazzaville, qui a retrouvé son calme habituel, après deux semaines de campagne au cours desquelles les différents candidats ont organisé des caravanes motorisées, des meetings, des concerts publics de musique, pour convaincre les électeurs dans leurs circonscriptions respectives.

« Dans l’ensemble, la campagne s’est déroulée sans incidents majeurs, partout sur le territoire national, sauf à Ouesso2 (nord-ouest du Congo) où un candidat a tenu des propos incitant à la division et qui a été retiré », a déclaré à Xinhua un membre de la CNEI.

Avec AP Xinhua

Le Kenya réintroduit des restrictions face à l’augmentation des infections à la Covid-19

Face à l’augmentation du nombre des infections, le ministère kényan de la Santé a annoncé mardi avoir intensifié les vaccinations contre la Covid-19 et renforcé les restrictions, notamment le port du masque dans les lieux publics.

Au cours des quatre derniers jours, le Kenya a enregistré plus de 400 cas, soit une moyenne de 100 par jour, alors que les cas avaient augmenté de moins de 10 par jour au cours des six derniers mois.

En réponse à la hausse des infections, Mutahi Kagwe, secrétaire du cabinet du ministère de la Santé, a déclaré que le ministère a intensifié les vaccinations, administrant des injections à 10.670 personnes lundi, une augmentation par rapport à une moyenne de 4.000 par jour au cours des mois précédents lorsque le nombre des infections était plus faible.

Avec AP Xinhua

Le Mozambique : urgence de santé publique après le premier cas de poliovirus sauvage depuis 30 ans

Le ministère de la Santé du Mozambique a déclaré une situation d’urgence sanitaire dans le pays après avoir confirmé qu’un enfant de la province de Tete, dans le nord du pays, avait contracté le poliovirus sauvage de type 1 (PVS1).

L’identification de ce cas résulte de la surveillance active de la paralysie flasque aiguë pendant la campagne de vaccination de masse contre la polio qui a débuté fin mars. Il s’agit du premier cas de PVS1 dans le pays depuis près de 30 ans, selon un communiqué publié par le ministère mercredi soir.

Avec AP Xinhua

Ethiopie : arrivée d’un convoi humanitaire de l’ONU dans la région du Tigré

Un nouveau convoi d’aide humanitaire est entré dans la région éthiopienne du Tigré (nord), frappée par le conflit, transportant une aide alimentaire d’urgence pour 43.000 personnes et des aliments nutritionnellement enrichis pour 24.000 mères et enfants vulnérables, a annoncé vendredi soir le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies.

Ce convoi composé de 50 camions est arrivé à Mekelle, capitale du Tigré, apportant des fournitures humanitaires essentielles, à savoir 1.000 tonnes de blé et de légumineuses, 700 tonnes d’articles d’hygiène et de nutrition, ainsi que 115.000 litres de carburant, a précisé l’agence onusienne. Elle commencera à distribuer la nourriture cette semaine dans le nord-ouest de cette région.

« Nous sommes prêts et avons l’autorisation d’envoyer d’autres convois. Nous discutons avec les autorités régionales pour garantir que le prochain convoi humanitaire puisse partir en toute sécurité dès que possible », a indiqué le PAM.

Avec AP Xinhua

Le Kenya lance une application mobile pour améliorer les services de santé

Le Kenya a lancé vendredi une application mobile qui vise à stimuler la prestation de services de santé dans le pays.

L’application mobile Africare, développée par Shenzhen All Trusted Medical Company, fournit un lien en temps réel entre les établissements de santé et les ingénieurs qualifiés formés pour fournir un service de maintenance, a expliqué Millicent Alooh, secrétaire générale de l’Association of Medical Engineering of Kenya, aux journalistes à Nairobi, la capitale du Kenya.

« L’application mobile va révolutionner le secteur de la santé au Kenya en réduisant la durée des pannes de machines dans les hôpitaux », a dit Mme Alooh.

Avec AP Xinhua

Le HCR fait face à un manque de financement pour répondre aux besoins des réfugiés en Ethiopie

Le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a déclaré samedi qu’il n’avait reçu que 13 % des 205,4 millions de dollars qu’il souhaitait pour répondre aux besoins des personnes déplacées et des réfugiés en Ethiopie.

Dans son dernier rapport sur l’urgence dans le nord de l’Ethiopie, le HCR a indiqué n’avoir reçu que 25,9 millions des 205,4 millions de dollars nécessaires pour répondre aux besoins de 93.500 réfugiés et demandeurs d’asile en Ethiopie, ainsi que de 2,6 millions de déplacés internes dans le pays.

Selon le HCR, ces fonds sont indispensables pour répondre aux besoins en matière d’abri, d’éducation, de santé ainsi que d’eau et d’assainissement des réfugiés et des déplacés internes en Ethiopie.

Avec AP Xinhua

François Bayrou favorable à la vaccination collective obligatoire

François Bayrou pour la vaccination obligatoire. »Depuis le premier jour de l’épidémie, et ça m’a valu bien des polémiques, j’ai pensé que la seule issue était la vaccination.

J’ai toujours pensé que ça finirait par la décision collective de rendre la vaccination obligatoire », a déclaré dimanche le Haut-commissaire au Plan et maire (MoDem) de Pau, François Bayrou.

Invité du Grand jury RTL-Le Figaro-LCI, il a également ajouté : « La vaccination fait partie de la vie et c’est probablement la conquête médicale – avec l’hygiène – la plus importante depuis le début des temps. Et c’est un Français, Pasteur, qui l’a inventée. La vaccination est la seule digue contre ce qui nous pend au nez ».

Covid-19: la fin du Couvre-feu avancée en France

Après près de huit mois de couvre-feu sur le territoire, cette mesure sanitaire va être levée ce dimanche, soit avec quinze jours d’avance sur le calendrier gouvernemental, a annoncé le Premier ministre Jean Castex.

La levée de cette restriction, en vigueur depuis le 9 juin à 23h00 mais démarrée depuis le mois d’octobre à un horaire plus précoce, s’appliquera donc à la fête de la musique du 21 juin, même si les autres « protocoles seront maintenus » pour cet événement : configurations assises autorisées et regroupements sur la voix publique limités à 10 personnes, pas de « concert sauvage »…

Vaccination des 12-18 ans: Alain Fischer veut que l’école participe

Alain Fischer, président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, souhaiterait que l’école participe à la vaccination.

Dans un entretien à 20 Minutes, il indique : Pas en demandant aux enseignants de vacciner. Ni même aux médecins et infirmiers scolaires, pas assez nombreux. Mais en ouvrant des vacations pour vacciner aux médecins et infirmiers libéraux dans les établissements scolaires et universités.

« Cela permet aussi de parler de la vaccination en général ». C’est comme ça qu’en Grande-Bretagne, ils ont réussi à vacciner contre les infections au papillomavirus (HPV) 80 % des adolescents.

Macron ne souhaite pas rendre obligatoire la vaccination contre le Covid-19

Emmanuel Macron ne souhaite pas rendre obligatoire la vaccination contre le Covid-19 pour l’instant. « Est-ce qu’il faut la rendre obligatoire ? À ce stade, je ne crois pas », a-t-il indiqué au cours d’une discussion avec une trentaine de retraités à Martel, au deuxième jour de son déplacement dans le Lot.

« Pour les Françaises et les Français, quand quelque chose est obligatoire, ça déploie des anticorps. Les gens quand on leur laisse la liberté, on les convainc. Si on leur dit ‘c’est obligatoire‘, ils vont dire ‘ouh la, qu’est-ce qu’il nous fait ?’ Donc je crois que l’adhésion monte », a estimé le chef de l’État.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :