Le Kenya accueille un sommet régional sur le conflit en RDC

Le président kényan Uhuru Kenyatta accueille lundi des dirigeants régionaux pour le troisième sommet visant à ramener la paix dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Le bureau du président Kenyatta a déclaré que la troisième réunion des chefs d’Etat de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) sur le dialogue intercongolais du processus de Nairobi sur la situation de la paix et de la sécurité dans l’est de la RDC avait lieu en présence du président ougandais Yoweri Museveni, du président rwandais Paul Kagame, du président burundais Evariste Ndayishimiye, de Salva Kiir Mayardit, président du Soudan du Sud, et du président Felix Tshisekedi de la RDC.

La présidence kényane a ajouté que la présidente tanzanienne Samia Suluhu Hassan était représentée à la réunion par l’ambassadeur du pays au Kenya, le haut-commissaire John Stephen Simbachawene.

Avec AP Xinhua

Le président nigérien participe au sommet extraordinaire des chefs d’Etat de l’UA à Malabo, en Guinée Equatoriale sur les défis humanitaires en Afrique

Le président nigérien Mohamed Bazoum a quitté Niamey vendredi pour Malabo, en Guinée équatoriale, pour participer au Sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) axé essentiellement sur les défis humanitaires auxquels est confronté le continent, a annoncé la présidence nigérienne.

Dans la capitale équato-guinéenne, les dirigeants africains vont participer, pendant deux jours, successivement au sommet humanitaire extraordinaire et à la conférence des donateurs dès vendredi puis au sommet extraordinaire sur le terrorisme et les changements anticonstitutionnels de gouvernement (UCG) samedi prochain, selon un document du service de presse de la présidence.

Avec AP Xinhua

Poutine invité au G20: Washington refuse de faire « comme si de rien n’était »

Les États-Unis ont dit refuser de traiter avec Vladimir Poutine « comme si de rien n’était » après l’invasion russe de l’Ukraine, commentant l’invitation du président russe au sommet du G20 prévu en novembre, tout comme son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky.

« Les États-Unis continuent de penser que l’on ne peut pas faire comme si de rien n’était par rapport à la participation de la Russie au sein de la communauté internationale ou des institutions internationales », a déclaré à la presse la porte-parole adjointe du département d’Etat, Jalina Porter, qui n’a pas dit si les Etats-Unis participeraient ou non au sommet.

Avec AFP

La Cédéao programme un nouveau sommet et invite Goïta

La Communauté des Etats ouest-africains Cédéao organise vendredi au Ghana un sommet extraordinaire sur la situation politique au Mali et a invité le chef de la junte malienne, le colonel Assimi Goïta, à participer, indique un document de l’organisation régionale consulté mercredi par l’AFP.

Ce sommet aura lieu moins d’une semaine après que le médiateur de la Cédéao dans la crise malienne est reparti du Mali sans être parvenu à un accord avec la junte sur un calendrier de retour des civils à la tête de ce pays plongé depuis 10 ans dans une profonde crise sécuritaire et politique.

Avec AFP

Sommet extraordinaire de l’Otan en présence Joe Biden le 24 mars à Bruxelles

Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg a annoncé mardi avoir convoqué un sommet extraordinaire des dirigeants des pays de l’Alliance le 24 mars à Bruxelles, où se tiendra aussi une réunion des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE en présence de Joe Biden.

Le sommet de l’Otan portera « sur les conséquences de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, notre ferme soutien à l’Ukraine, et le renforcement de la dissuasion et de la défense de l’Otan face à une nouvelle réalité pour notre sécurité », a déclaré Jens Stoltenberg dans un communiqué.

« En cette période critique, l’Amérique du Nord et l’Europe doivent continuer à faire front ensemble au sein de l’Otan ».

Avec AFP

L’UE exclut une adhésion rapide de l’Ukraine

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE, réunis en sommet à Versailles, ont exclu jeudi toute adhésion rapide de l’Ukraine à l’Union européenne, tout en ouvrant la porte à des liens plus étroits.

« Il n’existe pas de procédure rapide », a rappelé le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.

« Est-ce qu’on peut aujourd’hui ouvrir une procédure d’adhésion avec un pays en guerre ? Je ne le crois pas. Est-ce qu’on doit fermer la porte et dire jamais ? Ce serait injuste », a résumé Emmanuel Macron.

Avec AFP

Emmanuel Macron salue « l’unité historique » des Européens avant le sommet de Versailles

Emmanuel Macron a salué la rapidité de décision et l’unité historique dont ont fait preuve les Européens après l’invasion de l’Ukraine, en recevant le premier ministre néerlandais Mark Rutte mercredi à la veille du sommet de l’UE de Versailles.

Cette guerre sur le sol européen {…} nous impose de faire encore davantage et d’en tirer les conséquences à court et à moyen terme, a déclaré le président français au cours d’une déclaration avant le déjeuner avec Mark Rutte et plusieurs ministres français et néerlandais.

Avec AFP

Un sommet européen spécial consacré à la crise ukrainienne

Les 27 dirigeants de l’Union européenne (UE) discuteront d’un nouveau train de sanctions contre la Russie au cours d’un sommet spécial ce jeudi en début de soirée à Bruxelles.

Ces nouvelles sanctions cibleraient des secteurs stratégiques de l’économie russe en bloquant leur accès aux technologies clés, ainsi qu’aux marchés, a indiqué jeudi dans un communiqué la présidente de la Commission de l’UE, Ursula von der Leyen.

« Nous allons geler les actifs russes dans l’UE et arrêter l’accès des banques russes aux marchés financiers européens », a ajouté Mme von der Leyen.

Avec AP Xinhua

Afrique : un sommet sur la région des Grands Lacs s’ouvre en RDC

Le président de la République démocratique du Congo (RDC) Félix Tshisekedi a ouvert jeudi à Kinshasa, la capitale congolaise, le 10e sommet du Mécanisme régional de suivi (MRS) de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba.

Le sommet regroupe plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement des pays signataires ainsi que des responsables d’organisations internationales, dont l’Organisation des Nations Unies (ONU) et l’Union africaine (UA), et vise à évaluer les progrès et les problèmes dans la mise en œuvre de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région des Grands Lacs.

Cet accord a été signé le 24 février 2013 dans la capitale éthiopienne avec des engagements fermes pour s’attaquer aux causes profondes de l’instabilité en RDC et dans la région, l’une des plus en proie au chaos dans le monde.

Avec AP Xinhua

Six pays africains recevront le transfert de technologie pour produire leurs propres vaccins

« J’ai le plaisir d’annoncer le nom des six premiers pays africains qui recevront le transfert de la ‘technologie hub’, pour produire leurs propres vaccins ».

« Il s’agit de l’Égypte, du Kenya, du Nigeria, du Sénégal, de l’Afrique du Sud et de la Tunisie », a déclaré vendredi lors du sommet UE-UA, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Cette annonce du directeur général de l’OMS est une réponse à l’appel lancé par les pays d’Afrique de créer de sites de fabrication de vaccins dans ces pays à revenus faibles ou intermédiaires, mais aussi suite au constat accablant de l’inégalité d’accès au vaccin anti-COVID.

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :