Paris dénonce comme des « mensonges » les accusations de Moscou sur les violations du droit humanitaire par l’Ukraine

Les accusations de Vladimir Poutine sur des « violations flagrantes » du droit humanitaire par les forces ukrainiennes sont « des mensonges », a réagi l’Élysée à la suite d’un nouvel échange samedi entre le président russe, Emmanuel Macron et Olaf Scholz.

Au cours de cet appel téléphonique d’une heure et demie, le président français et le chancelier allemand ont de nouveau appelé la Russie à « un cessez-le-feu immédiat » et à « lever le siège » de Marioupol où la situation est « humainement insoutenable », a indiqué la présidence française.

Avec AFP

Poutine et le président du Conseil européen discutent par téléphone des questions humanitaires en Ukraine (Kremlin)

Le président russe Vladimir Poutine et le président du Conseil européen Charles Michel ont discuté lundi des questions humanitaires en Ukraine lors d’une conversation téléphonique, a déclaré le Kremlin dans un communiqué.

Au cours de leur entretien, M. Poutine a souligné que l’armée russe prend toutes les mesures possibles pour sauver la vie des civils et que la principale menace vient des nationalistes ukrainiens, qui « utilisent la tactique des terroristes en se cachant derrière les civils », indique le communiqué.

Avec AP Xinhua

Poutine a « nié » auprès de Macron « que son armée prenne des civils pour cible »

Vladimir Poutine a « nié que son armée prenne des civils pour cibles », lors d’un entretien téléphonique avec Emmanuel Macron qui lui demandait de ne pas mettre en danger les civils, conformément au droit international, a indiqué l’Elysée dimanche.

Selon cette source, le président russe a aussi affirmé que « la responsabilité revenait aux Ukrainiens de laisser partir la population des villes encerclées », le président français lui répondant que « l’armée qui attaque est l’armée russe » et n’avoir « pas de raison de croire que les armées ukrainiennes mettaient les civils en danger ».

Avec AFP

Ukraine : Poutine atteindra ses objectifs « soit par la négociation, soit par la guerre »

Vladimir Poutine a affirmé dimanche à Emmanuel Macron qu’il « atteindrait ses objectifs » en Ukraine, « soit par la négociation, soit par la guerre », a indiqué l’Elysée, à l’issue d’un entretien téléphonique d’1h45 entre les présidents russe et français.

Emmanuel Macron l’a trouvé « très déterminé à atteindre ses objectifs », dont « ce que le président russe appelle la « dénazification » et la neutralisation de l’Ukraine » ainsi que la reconnaissance de l’indépendance de la Crimée et du Donbass, exigences qui sont, selon Paris, « inacceptables pour les Ukrainiens ».

Avec AFP

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :