RDC : le gouvernement demande le départ du porte-parole de la MONUSCO

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a officiellement demandé le départ de son territoire de Mathias Gillmann, porte-parole de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), suite à ses propos accusés d’être à la base des manifestations contre la mission depuis la semaine dernière dans le nord-est du pays.

Dans une lettre du ministre des Affaires étrangères Christophe Lutundula datée du 28 juillet et dévoilée mercredi matin à Kinshasa, la RDC demande à la MONUSCO de prendre toutes les dispositions utiles pour que M. Gillmann quitte, dans les plus brefs délais, le territoire national en raison de ses « déclarations indélicates et inopportunes ».

Le gouvernement considère que sa présence « n’est pas de nature à favoriser un climat de confiance mutuelle et de sérénité si indispensable entre les institutions congolaises et la MONUSCO en vue, non seulement du meilleur accomplissement du mandat confié à cette dernière par le Conseil de sécurité des Nations Unies, mais aussi de faire aboutir le plan de transition aux fins de son retrait définitif de la RDC d’ici à l’horizon 2024, comme convenu », peut-on lire.

Lors de la conférence de presse hebdomadaire de la MONUSCO à Kinshasa le 13 juillet, Mathias Gillmann avait estimé que le déploiement d’une grande partie des ressources de la MONUSCO et de l’armée congolaise dans la lutte contre les rebelles du Mouvement du 23-Mars (M23) avait des « implications négatives » sur les autres régions où opèrent d’autres groupes armés.

Il avait répété le message de la mission onusienne qui insiste sur l’urgence de parvenir à la désescalade dans la crise du M23 pour lui permettre de se focaliser sur d’autres crises.

Avec AP Xinhua

La Russie interdit son territoire au Premier ministre japonais

La Russie a interdit mercredi l’accès à son territoire à plus de soixante responsables japonais, dont le Premier ministre Fumio Kishida, en représailles aux sanctions prises par la Japon contre Moscou pour son offensive en Ukraine.

« Il a été décidé d’interdire définitivement » à 63 citoyens japonais d’entrer en Russie, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères russe.

Dans cette liste, l’on trouve également des ministres, des députés, des hommes d’affaires, des responsables médiatiques et des professeurs d’université.

Avec AFP

Plus de 7.000 réfugiés de RDC fuyant les combats arrivent en Ouganda

Plus de 7.000 personnes sont entrées sur le territoire ougandais depuis l’est de la République démocratique du Congo (RDC) après d’intenses combats dans leur pays, ont annoncé mercredi les autorités du district frontalier ougandais de Kisoro.

Les Congolais fuient les combats qui ont commencé le 28 mars entre les troupes du gouvernement et les rebelles, a déclaré le directeur administratif de Kisoro, Manasseh Rukundo, dans un communiqué.

Il a appelé à une intervention d’urgence, affirmant que le district était submergé par l’afflux de réfugiés. Certaines écoles ont été fermées aux élèves pour héberger les réfugiés, a indiqué M. Rukundo.

Avec AP Xinhua

RDC : MSF annonce la fermeture de ses activités dans deux zones dans le nord-est

Médecins sans frontières (MSF) a annoncé ce lundi la fermeture de ses activités dans deux zones, en raison de la situation sécuritaire « intenable », en territoire de Djugu de la province de l’Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).

D’après MSF, cette décision de suspendre ses activités dans la zone de Bambu et celle de Niz est avant tout motivée par l’attaque perpétrée à l’encontre de son convoi humanitaire par des hommes armés non identifiés qui avaient grièvement blessé par balles deux membres de MSF le 28 octobre 2021, en territoire de Djugu.

Avec AP Xinhua

Les États-Unis ont déployé deux batteries anti-aériennes en Pologne

Les Etats-Unis ont déployé deux nouvelles batteries anti-aériennes Patriot en Pologne, conformément à leur engagement à défendre le territoire des pays de l’Otan, a indiqué mercredi un haut responsable du Pentagone.

Ces batteries anti-aériennes, habituellement stationnées en Allemagne, ont été repositionnées à la demande du gouvernement polonais, a précisé ce haut responsable ayant requis l’anonymat.

Avec AFP

Covid-19: le Népal interdit l’entrée sur son territoire à tous les ressortissants africains par crainte du nouveau variant

Le ministère népalais de l’Intérieur a décidé d’interdire à tous les ressortissants africains d’accéder au territoire national pour l’heure, citant la menace que représente le nouveau variant Omicron de Covid-19.

« Au vu des risques élevés issus du nouveau variant du coronavirus, nous avons demandé dimanche à nos bureaux de l’immigration de ne laisser entrer dans le pays aucun ressortissant africain, à l’exception de ceux dotés d’un passeport officiel ou diplomatique, avec effet immédiat », a indiqué à Xinhua le porte-parole du ministère, Phanindramani Pokharel.

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :