Somalie : 42 membres des shebab tués dans l’attaque déjouée dans le centre du pays

Le gouvernement somalien a confirmé vendredi que 42 terroristes shebab avaient été tués et plusieurs autres blessés lorsque les forces régionales de l’Etat de Galmudug ont déjoué une attaque des shebab contre une ville du centre du pays.

Le vice-ministre de l’Information Abdirahman Yusuf Omar a déclaré que l’armée nationale somalienne (SNA) et la communauté locale de la ville de Bahdo avaient fait preuve de bravoure et infligé de lourdes pertes aux shebab.

M. Omar a déclaré que six soldats et un civil avaient également été tués au cours des combats, déclenchés vendredi par des shebab qui ont fait exploser de multiples engins explosifs improvisés portés par des véhicules.

Avec AP Xinhua

L’Union africaine condamne l’attaque terroriste de Seytenga au Burkina Faso

Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a condamné mardi soir l’attaque terroriste meurtrière dans le nord du Burkina Faso.

Il a fermement condamné dans un tweet l’attaque « inqualifiable et ignoble » de Seytenga et a présenté ses condoléances aux familles endeuillées, aux autorités et au peuple du Burkina Faso.

Le gouvernement burkinabè a indiqué mardi que le bilan de cette attaque menée par des inconnus armés le week-end dernier était passé de 50 à 79 morts. Un deuil national de 72 heures a été décrété de mardi à jeudi dans le pays.

Avec AP Xinhua

Togo : mise en place de l’état d’urgence sécuritaire dans le nord du pays après une attaque djihadiste

Le conseil des ministres a adopté lundi un projet de décret instaurant l’état d’urgence sécuritaire dans la région des Savanes, dans l’extrême nord du Togo, et ce, après une attaque djihadiste en mai dernier.

« Dans le but de créer un environnement et les conditions propices aux mesures administratives et opérationnelles nécessaires à la bonne conduite des opérations militaires, au maintien de l’ordre et de la sécurité dans cette région, le gouvernement a pris le présent décret », selon un communiqué du conseil des ministres.

Le décret « renforcera la célérité de la prise des décisions et facilitera une meilleure agilité des services publics et des forces de défense et de sécurité », ont expliqué les autorités togolaises.

Avec AP Xinhua

Burkina Faso : cinq soldats tués et une quarantaine de terroristes « neutralisés » dans deux attaques

Cinq membres des forces de défense et de sécurité dont un militaire et quatre gendarmes ont été tués et une quarantaine de terroristes « neutralisés » jeudi au cours de deux attaques contre un détachement de gendarmerie et une mine d’or, a annoncé l’armée burkinabè dans un communiqué.

La première attaque a eu lieu au petit matin contre le Groupe d’action rapide de surveillance et d’intervention (GARSI) de Barani basé dans la province de la Kossi, région de la Boucle du Mouhoun (nord-ouest).

« Une vingtaine de terroristes ont été abattus tandis que trois autres ont été capturés. Au cours des combats, quatre gendarmes ont malheureusement été mortellement atteints », a indiqué l’état-major général des Armées dans un communiqué.

Avec AP Xinhua

Niger : le président donne le coup d’envoi du processus de retour des populations déplacées à cause de l’insécurité

Le président nigérien Mohamed Bazoum a effectué une visite vendredi dans les localités de Torodi et de Makalondi (l’ouest du Niger), proches de la frontière avec le Burkina Faso, pour s’imprégner des préoccupations des populations ayant abandonné leurs localités à cause des attaques terroristes et donner le coup d’envoi du processus de leur retour dans leurs villages d’origine, a-t-on constaté sur place.

Ces localités sont situées dans la zone dite des « trois frontières » (Niger-Mali-Burkina Faso), devenue ces dernières années un théâtre d’opération de groupes terroristes qui mènent des attaques meurtrières de part et d’autre des frontières visant les forces armées et les civils.

Ces dernières semaines, plusieurs dizaines de milliers d’habitants des villages de Bolsi et de Bosseye-Bangou ont été contraints de quitter leurs localités pour se réfugier notamment dans la ville de Makalondi et à Torodi, chef-lieu du département, sous la menace des groupes terroristes.

Avec AP Xinhua

Mali : mort d’un Casque bleu dans une attaque terroriste à Kidal (MINUSMA)

Un Casque bleu a succombé à ses blessures suite à l’attaque par des éléments terroristes contre un convoi logistique de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali dans la région de Kidal, dans le nord du Mali, a annoncé la MINUSMA dans un communiqué publié mercredi soir.

Le Chef de la MINUSMA, El-Ghassim Wane, a rendu hommage au Casque bleu ‘’mort au service de la paix au Mali, dans l’accomplissement de sa mission » et fermement condamné cette attaque du mercredi matin qui « participe aux efforts désespérés des groupes terroristes visant à entraver la quête de la paix au Mali et la mise en œuvre du mandat de la MINUSMA », selon le communiqué.

‘’Notre détermination à accompagner le peuple et le gouvernement maliens dans la quête de la paix et de la sécurité reste entière. Rien ne viendra l’entamer », a martelé M. Wane.

Avec AP Xinhua

Burkina Faso : une douzaine de terroristes « neutralisés » dans le Sahel, dont l’influent chef Tidiane Djibrilou Dicko

Une douzaine de terroristes dont l’influent chef Tidiane Djibrilou Dicko, responsable de plusieurs embuscades et attaques meurtrières au Burkina Faso, ont été « neutralisés » par l’armée burkinabè jeudi dernier dans des frappes aériennes sur la localité de Tongomayel, dans la province du Soum dans le Sahel, a rapporté lundi l’Agence d’information du Burkina (AIB).

Selon l’agence, l’armée burkinabè a pilonné le 26 mai un groupe terroriste qui s’apprêtait à attaquer, sur l’axe Bourzanga-Namsiguia, un convoi qui venait de ravitailler la ville de Djibo.

« Douze terroristes ont été tués dont l’influent chef Tidiane Djibrilou Dicko », a précisé l’AIB, citant l’armée burkinabè.

L’AIB a rappelé qu’en juin 2021, le leader terroriste avait quitté les rangs de l’Etat islamique au grand Sahara (EIGS) pour rejoindre le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM).

Avec AP Xinhua

La RDC classe le M23 comme « mouvement terroriste »

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a décidé de classer le Mouvement du 23 mars (M23) comme « mouvement terroriste », a déclaré vendredi soir un porte-parole du gouvernement de la RDC.

Le gouvernement de la RDC considère désormais le M23 comme « mouvement terroriste » et a décidé d’exclure définitivement les représentants de cette rébellion du champ du processus de pourparlers de Nairobi, a confirmé le ministre de la Communication et des Médias et porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, à l’issue d’une réunion du Conseil supérieur de la défense présidée par le président Félix Tshisekedi.

Depuis le début de cette semaine, des combats intenses opposent l’armée aux rebelles du M23 qui ont attaqué plusieurs positions de l’armée en territoire de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu.

Avec AP Xinhua

Cameroun : quatre civils tués dans deux attaques de Boko Haram à l’Extrême-Nord

Au moins quatre personnes ont trouvé la mort dans deux attaques menées par les éléments de la secte terroriste Boko Haram mardi soir dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, a-t-on appris mercredi de sources sécuritaires locales.

Trois civils ont été tués dans la localité de Kotshirahe, a informé un responsable local du comité de vigilance.

Un boucher a trouvé la mort lors d’une autre attaque menée par les djihadistes à Kouyape, une localité dans la région, selon une autre source sécuritaire sous le couvert de l’anonymat, ajoutant que de nombreux effets ont été emportés, notamment des denrées alimentaires.

Avec AP Xinhua

Niger : 65 groupes armés terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest du pays (officiel)

Soixante-cinq groupes terroristes armés ont été « neutralisés » et 163 motos détruites dans l’ouest du Niger lors d’opérations « de ratissage et de nettoyage » menées par l’armée entre le 16 et le 23 mai, a annoncé mardi le ministère de la Défense dans un communiqué.

Au cours de ces opérations conduites dans l’ouest du département de Torodi et dans le sud de celui de Gothèye, tous deux dans la région de Tillabéry, l’armée a également détruit « 12 plots logistiques et 11 bases de regroupement » de ces groupes.

Elle a par ailleurs dit déplorer deux militaires blessés et un véhicule endommagé par un engin explosif artisanal.

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :