Huawei intensifie ses efforts pour recruter de nouveaux talents dans le domaine des TIC au Kenya

L’entreprise chinoise de télécommunications Huawei a déclaré mercredi qu’elle avait intensifié ses efforts pour recruter davantage de professionnels des technologies de l’information et de la communication (TIC) au Kenya, notamment en lançant une campagne nationale de recrutement de nouveaux talents locaux.

Fiona Pan, directrice adjointe du département des Affaires publiques de Huawei en Afrique de l’Est, a déclaré que sa société avait en ce moment 35 postes à pourvoir, plus 15 autres postes chez ses partenaires. Ces postes concernent la fois des stagiaires et du personnel permanent.

« Huawei reste déterminé à fournir une formation technologique et à embaucher les meilleurs talents. C’est pourquoi nous avons organisé aujourd’hui ce salon de l’emploi, afin de faire connaître aux étudiants d’université les opportunités offertes à ceux qui souhaiteraient poursuivre une carrière dans les TIC », a indiqué Mme Pan au cours de l’édition 2022 du Salon de l’emploi de Huawei au Kenya, qui se tient chaque année à Nairobi, la capitale du pays.

Avec AP Xinhua

Huawei lance un programme de formation en technologies de l’information et de la communication en Angola

Huawei et le ministère angolais de l’Enseignement supérieur, des Sciences, des Technologies et de l’Innovation (MESCTI) ont lancé lundi le programme « Angola National ICT Star », lors du Forum national écologique des talents.

Ce programme de formation en technologies de l’information et de la communication (TIC) cible principalement les étudiants de premier cycle, de maîtrise et de doctorat ayant d’excellents résultats universitaires. Les boursiers auront la possibilité d’étudier et de faire des recherches dans le domaine des TIC.

Au cours de l’événement, Edric Chu, PDG de Huawei Angola, a déclaré que le programme vise à garantir et accélérer le développement numérique de l’Angola, en formant les techniciens qui manquent au pays.

Avec AP Xinhua

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :