Le président de la Commission de l’UA affirme que l’Afrique est devenue une « victime collatérale » du conflit en Ukraine

Le continent africain est devenu une victime collatérale du conflit actuel entre la Russie et l’Ukraine, a déclaré mercredi le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat.

« En perturbant profondément le fragile équilibre géopolitique et géostratégique mondial, il (le conflit en Ukraine) a également jeté une lumière crue sur la fragilité structurelle des économies africaines », a indiqué M. Mahamat dans un communiqué.

Le conflit actuel se caractérise par une réduction de l’offre mondiale de produits agricoles et par une envolée de l’inflation des prix alimentaires, a indiqué le président de la Commission de l’UA.

« Le signe le plus emblématique de ces fragilités est la crise alimentaire qui fait suite aux troubles climatiques, et à la crise sanitaire de la COVID-19, amplifiée aujourd’hui par le conflit en Ukraine », a-t-il poursuivi.

Avec AP Xinhua

Joe Biden signe la loi apportant 40 milliards de dollars d’aide à l’Ukraine

Le président américain Joe Biden a signé la loi adoptée jeudi par le Congrès apportant une gigantesque enveloppe de 40 milliards de dollars pour l’effort de guerre ukrainien contre la Russie, a annoncé samedi la Maison Blanche.

M. Biden a signé ce texte pendant son voyage officiel en Corée du Sud. La loi comprend 6 milliards de dollars pour permettre à l’Ukraine de s’équiper en véhicules blindés et de renforcer sa défense anti-aérienne.

Avec AFP

Crime de guerre en Ukraine : le soldat russe plaide coupable

Le soldat russe âgé de 21 ans a plaidé coupable au cours d’une série de questions liminaires.

A la question « comprenez-vous les chefs d’accusation »? » le jeune homme a répondu « oui ».

La même réponse donnée aux question suivantes « vous reconnaissez-vous coupable? », et « vous reconnaissez-vous entièrement coupable? ».

Avec AFP

L’Ukraine « peut gagner » la guerre, affirme Stoltenberg

L’Ukraine « peut gagner » la guerre contre la Russie, qui « ne se déroule pas » comme Moscou l’avait prévu, a estimé dimanche Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan.

« Son offensive majeure dans le Donbass est au point mort, la Russie n’atteint pas ses objectifs stratégiques », a-t-il jugé à l’issue d’une réunion informelle des ministres des Affaires étrangères de l’Otan, assurant que Kiev « peut gagner » cette guerre.

Avec AFP

Le chef du Pentagone demande un cessez-le-feu « immédiat » en Ukraine

Le ministre américain de la défense Lloyd Austin a demandé vendredi à son homologue russe Sergueï Choïgou un cessez-le-feu « immédiat » en Ukraine lors de leur première conversation téléphonique depuis le début de la guerre, a annoncé le Pentagone.

M. Austin « a exhorté à un cessez-le-feu immédiat en Ukraine et souligné l’importance de maintenir des lignes de communication », a indiqué dans un communiqué le porte-parole du Pentagone, John Kirby.

Les deux dirigeants ont échangé « pour la première fois depuis le 18 février », a-t-il ajouté, sans donner plus de détails sur la conversation.

Avec AFP

Poutine n’a pas l’intention de s’arrêter au Donbass, selon Washington

Vladimir Poutine n’a pas l’intention de limiter sa volonté d’occupation à la seule région du Donbass en Ukraine, mais veut porter le conflit à la Transdniestrie, région de Moldavie qui a fait sécession en 1990, a déclaré mardi la cheffe du renseignement américain, Avril Haines.

Le président russe, qui compte selon elle sur un essoufflement du soutien occidental à l’Ukraine, se prépare à un long conflit, pour lequel il va « probablement » imposer la loi martiale en Russie, a précisé Avril Haines au Congrès américain.

« Nous continuons de penser que le président Poutine n’autorisera l’usage de l’arme nucléaire que s’il perçoit une menace existentielle pour l’État ou le régime russe », a-t-elle ajouté.

Avec AFP

Perspectives économiques favorables pour les Seychelles, selon le FMI

Les perspectives macroéconomiques des Seychelles sont favorables, mais des défis subsistent car les retombées du conflit entre la Russie et l’Ukraine devraient peser sur les équilibres extérieurs et budgétaires en raison de la flambée des prix des matières premières, a déclaré lundi la chef de la mission du Fonds monétaire international (FMI) dans l’Etat insulaire, cité par Seychelles News Agency.

Une équipe du FMI dirigée par Boriana Yontcheva était aux Seychelles du 26 avril au 9 mai pour mener des discussions sur la deuxième revue du programme économique et financier des Seychelles, soutenu par l’accord du mécanisme élargi de crédit (Extended Fund Facility). Le FMI soutient le programme de réforme économique des Seychelles par un accord de prêt de 107 millions de dollars américains.

Selon Mme Yontcheva, l’économie des Seychelles s’est fortement redressée en 2021, avec une croissance du PIB réel estimée à 8%, grâce à un rebond rapide du secteur du tourisme. « Malgré la détérioration de l’environnement international associée à la guerre en Ukraine, les recettes touristiques en mars 2022 ont dépassé le niveau de 2019 et la croissance du PIB devrait atteindre 7% en 2022 », a-t-elle déclaré.

Avec AP Xinhua

Poutine responsable de crimes de guerre, dit Trudeau à Kiev

Le président russe « Vladimir Poutine est responsable de ces odieux crimes de guerre », a déclaré dimanche le Premier ministre canadien Justin Trudeau à Kiev, après s’être rendu dans la ville voisine d’Irpin où l’Ukraine accuse la Russie d’un massacre de civils.

« Il est clair que Vladimir Poutine est responsable de ces odieux crimes de guerre », a affirmé Justin Trudeau lors d’une conférence de presse commune avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky. « Il devra rendre des comptes ».

Avec AFP

Le G7 accuse Vladimir Poutine de couvrir la Russie « de honte »

Alors que Vladimir Poutine s’apprête à célébrer lundi en grande pompe la victoire de l’Union soviétique sur l’Allemagne nazie, ses actions en Ukraine « couvrent la Russie et les sacrifices historiques de son peuple de honte », s’indignent dimanche les pays du G7 dans un communiqué commun.

Lors d’une réunion virtuelle à laquelle a participé le président ukrainien Volodymyr Zelensky, les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Allemagne, du Canada, des Etats-Unis, de la France, de l’Italie, du Japon, et du Royaume-Uni lui ont « répété (leur) engagement à prendre de nouvelles mesures pour aider l’Ukraine à s’assurer un avenir libre et démocratique » ainsi qu’à « se défendre et repousser de futurs actes d’agression », selon le texte publié à l’issue de la rencontre.

Avec AFP

Zelensky appelle le chef de l’ONU à « sauver » les blessés d’Azovstal à Marioupol

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé mercredi le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres à aider à « sauver » les blessés se trouvant sur le site de aciérie d’Azovstal, assiégée et bombardée par les troupes russes.

« La vie des gens qui restent là-bas est en danger (…) Nous demandons votre aide pour les sauver », a indiqué Volodymyr Zelensky, cité par son service de presse, lors d’un entretien téléphonique avec Antonio Guterres alors que selon Kiev des centaines de militaires et de civils, dont des dizaines d’enfants, se trouvent dans des galeries souterraines de ce site.

Avec AFP

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :