Antonio Guterres est arrivé en Ukraine, sa première visite depuis le début du conflit

Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres est arrivé mercredi en Ukraine, sa première visite depuis le début de l’invasion russe le 24 février, a-t-il annoncé sur son compte Twitter mercredi.

« Je suis arrivé en Ukraine après m’être rendu à Moscou », a-t-il écrit, indiquant vouloir « poursuivre notre travail pour étendre le soutien humanitaire et assurer l’évacuation des civils des zones de combat ».

M. Guterres doit se rendre jeudi matin à Borodianka, Irpin et Boutcha, théâtres d’exactions pendant l’occupation russe en mars, avant de rencontrer le ministre des Affaires étrangères Dmytro Kouleba et le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Avec AFP

Occupation de Tchernobyl : Zelensky accuse Moscou d’avoir mis le monde « au bord de la catastrophe »

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé mardi la Russie d’avoir placé le monde « au bord de la catastrophe » par son occupation, au début de son invasion de l’Ukraine, de la centrale de Tchernobyl, théâtre du pire accident nucléaire de l’histoire.

« Le monde était à nouveau au bord de la catastrophe, car pour l’armée russe, la zone et la centrale de Tchernobyl étaient comme un territoire normal pour la conduite des opérations militaires », a dit M. Zelensky lors d’une conférence de presse commune à Kiev avec le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi.

Avec AFP

À Moscou, Guterres plaide pour un cessez-le-feu « dans les plus brefs délais »

Le chef des Nations unies Antonio Guterres a plaidé mardi, lors d’un déplacement à Moscou, pour un cessez-le-feu en Ukraine « dans les plus brefs délais ».

« Ce qui nous intéresse beaucoup, c’est de trouver les moyens de créer les conditions pour un dialogue efficace, créer les conditions pour un cessez-le-feu dans les plus brefs délais », a déclaré M. Guterres avant des discussions avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

Avec AFP

Zelensky appelle à une rencontre avec Poutine pour « mettre fin à la guerre »

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé de nouveau samedi à rencontrer son homologue russe Vladimir Poutine « pour mettre fin à la guerre ».

« Je pense que celui qui a commencé cette guerre pourra y mettre fin », a affirmé Zelensky lors d’une conférence de presse à l’intérieur d’une station de métro du centre-ville de Kiev, répétant qu’«il n’avait pas peur de rencontrer » (Poutine) si cela permettait de parvenir à un accord de paix entre la Russie et l’Ukraine.

« J’ai insisté dès le début sur les négociations avec le président russe », a-t-il rappelé. Et d’ajouter: « Ce n’est pas que je veux (le rencontrer), c’est que je dois le rencontrer de façon à régler ce conflit par la voie diplomatique ». « Nous avons confiance en nos partenaires, mais il n’y a aucune confiance avec la Russie », a-t-il toutefois déclaré.

Avec AFP

Zelensky invite Marine Le Pen à admettre « qu’elle s’est trompée »

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a invité jeudi Marine Le Pen, candidate à la présidentielle française accusée de proximité avec la Russie, à admettre qu’elle « s’est trompée » et a souhaité ne pas « perdre » ses relations avec le président français, candidat lui aussi, Emmanuel Macron.

« Si madame la candidate comprend qu’elle s’était trompée, (..) notre relation pourrait changer », a déclaré sur BFMTV le président ukrainien dans un entretien à distance depuis Kiev. Mais, a ajouté le chef de l’Etat ukrainien, « je ne suis pas persuadé que j’ai le droit, aujourd’hui, d’influencer ce qui se passe chez vous ».

« Je veux dire que bien évidemment j’ai des relations avec Emmanuel Macron et je ne voudrais pas les perdre », a encore dit Zelenski. Marine Le Pen avait été interdite de séjour en Ukraine en janvier 2017 après avoir défendu l’annexion de la Crimée –une région de l’Ukraine– par la Russie en 2014, jugée illégale par la communauté internationale.

Avec AFP

Zelensky appelle le monde à « se préparer » à une possible attaque nucléaire russe

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé samedi le monde à « se préparer » pour l’éventuelle utilisation par la Russie de ses armes nucléaires, lors d’un entretien avec plusieurs médias ukrainiens.

« Nous ne devrions pas attendre le moment où la Russie décidera d’utiliser ses armes nucléaires. Nous devons nous préparer pour cela », a-t-il déclaré au cours de cette interview retransmise par six sites d’information ukrainiens, ainsi que par la présidence ukrainienne sur Telegram.

Il faut « des médicaments (contre les radiations), des abris antiaériens », a-t-il affirmé. « Il faut leur parler, signer des traités, sévir économiquement. (Les Russes) peuvent utiliser n’importe quelle arme, j’en suis convaincu. »

Avec AFP

Zelensky juge très blessant le refus de Macron de dénoncer un « génocide » en Ukraine

Contrairement à ses homologues américain et canadien, Emmanuel Macron aurait refusé de dénoncer un « génocide » en Ukraine.

« S’ils sont vrais, de tels propos sont très blessants pour nous », a déclaré Volodymyr Zelensky lors d’une conférence de presse commune avec les chefs d’Etat polonais, lituanien, estonien et letton, en visite à Kiev.

Avec AFP

Plusieurs hommes d’affaires russes ont proposé leur aide à l’Ukraine, selon Zelensky

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a affirmé dimanche que plusieurs hommes d’affaires russes avaient proposé de donner de l’argent pour aider l’Ukraine, notamment pour soutenir son armée.

Lors d’un entretien en visioconférence avec plusieurs médias russes, Volodymyr Zelensky a déclaré avoir reçu « des signaux » de plusieurs hommes d’affaires russes, dont le milliardaire Roman Abramovitch, un proche de Vladimir Poutine visé par des sanctions de l’Union européenne et du Royaume-Uni.

« On a eu des signaux de lui et de quelques autres hommes d’affaires, proposant: « on peut aider d’une manière ou d’une autre, on peut faire quelque chose », a-t-il raconté.

Avec AFP

Zelensky affirme que la question de la « neutralité » de l’Ukraine est « étudiée » en profondeur

La question de la « neutralité’ de l’Ukraine, l’un des points centraux des négociations avec la Russie pour mettre fin au conflit, est « étudiée en profondeur », a assuré dimanche le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans une interview à des médias russes.

« Ce point des négociations(…) est en discussion, il est étudié en profondeur », a-t-il déclaré dans cet entretien en ligne, diffusé sur la chaîne Telegram de l’administration présidentielle ukrainienne.

Avec AFP

Zelensky appelle à des manifestations dans le monde entier contre la guerre russe

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé mercredi soir les citoyens du monde entier à descendre dans les rues pour protester contre l’invasion de son pays par la Russie.

« Allez-y avec des symboles ukrainiens pour défendre l’Ukraine, pour défendre la liberté, pour défendre la vie! », a-t-il lancé dans un message vidéo en anglais.

« Retrouvez-vous sur les places, dans la rue, montrez-vous et faites-vous entendre! » « Le monde doit arrêter la guerre », a-t-il ajouté.

Avec AFP

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :